Deux Marocaines bloquées au cœur des soulèvements du Burkina Faso

Des soulèvements violents ont lieu en ce moment au Burkina Faso. Deux Marocaines sont bloquées dans un hôtel assiégé.

Par

Crédit : Crédit : AFP/Issouf Sanogo.

De violentes manifestations se déroulent en ce moment à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Deux Marocaines travaillant pour le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) se trouvent sur les lieux, en danger. « Nous étions cachées dans une chambre de l’hôtel, on est en train de nous évacuer mais ils sont en train de tout piller et saccager », nous lance à la volée Nabila Tbeur, chargée de mission du CNDH, contactée par Telquel.ma. Sa voix est entrecoupée de cris et de bruits sourds. Impossible donc, de savoir qui est en train d’évacuer les deux femmes. La conversation se termine brusquement par « les coups de feu arrivent, on doit partir ».

Les manifestants contestent un projet qui permettrait le maintien au pouvoir de Blaise Compaoré, président depuis vingt-sept ans. La foule a incendié ce 30 octobre au matin l’assemblée nationale et a pris d’assaut la télévision publique qui a cessé d’émettre. D’après l’agence Reuters, au moins trois personnes ont perdu la vie au cours des soulèvements aujourd’hui.

article suivant

13 août : 28 morts et 1.261 nouveau cas de contamination au coronavirus