Ray Cole prêt à « retourner en prison pour Jamal »

Le Britannique Ray Cole prêt à «retourner en prison pour Jamal»

Le Britannique gay Ray Cole a affirmé qu'il serait prêt à retourner « dans l'enfer de la prison » au Maroc pour son compagnon marocain. Il prévoit de demander l'asile pour ce dernier.

Par

le britannique gay Ray Cole
Crédit : DR

Ray Cole, le touriste britannique condamné le 6 octobre dernier à 4 mois de prison pour homosexualité, puis libéré le 7 octobre, se dit prêt « à retourner dans l’enfer de la prison marocaine pour Jamal » dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian. Jamal est le compagnon marocain de Ray Cole avec qui, il a été interpelé par la police à Marrakech le 18 septembre. « Ma rencontre avec Jamal a été la meilleure chose qui me soit arrivée depuis des années. Même si j’ai fini par aller en enfer pour lui, j’y retournerai  pour lui », explique-t-il avant d’ajouter qu’il a « hâte d’être réuni avec son partenaire ».

Pourtant le Britannique explique qu’il est « poursuivi par des cauchemars, des flashbacks, et un sentiment de colère » depuis sa sortie de prison, où il dit avoir vécu un calvaire. « La puanteur des toilettes va me suivre pour toujours. J’ai été mis dans une cellule qui allait plus tard accueillir 50 ou 60 personnes », explique Ray Cole au quotidien britannique.

Une demande d’asile pour Jamal

Un jour après la libération du britannique des prisons marocaines, son ami marocain Jamal détenu pour « outrage aux bonnes mœurs, rapports homosexuels et détention d’images à caractère pornographique » s’est vu octroyer la liberté provisoire à son tour, mais risque toujours la prison.

Une pétition a été publiée en ligne, exigeant l’abandon des poursuites contre Jamal et l’abrogation de la loi 489 du Code pénal qui sanctionne l’homosexualité au Maroc.

De son côté, Ray Cole craint le pire pour son compagnon et prévoit d’ailleurs de « demander l’asile en Grande-Bretagne » pour le Marocain, même si cela, reconnaît-il, devrait lui « briser le cœur de quitter sa famille au Maroc ».

article suivant

En pleine réforme fiscale, Omar Faraj quitte la DGI

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.