Le diplomate marocain tué en Afrique du Sud a été poignardé

Le diplomate marocain tué chez lui à Pretoria dans la nuit de lundi à mardi a été poignardé plusieurs fois, a-t-on appris mercredi auprès de la police sud-africaine, qui n'a pas encore établi le motif du meurtre.

Par et

Pretoria
La ville de Pretoria en Afrique du Sud. Crédit : DR

Le diplomate marocain tué chez lui à Pretoria dans la nuit de lundi à mardi a été poignardé plusieurs fois, a-t-on appris mercredi auprès de la police sud-africaine, qui n’a pas encore établi le motif du meurtre.

« Une enquête pour meurtre a été ouverte. On n’en est qu’au début. Le motif est inconnu et personne n’a été arrêté » à ce stade, a précisé à l’AFP un porte-parole de la police, le brigadier Neville Malila. « Il a été poignardé. Il avait des plaies ouvertes« , a-t-il dit, sans préciser l’arme du crime, ni le nombre de coups reçus par la victime alors que le quotidien The Times affirme qu’il y a eu une bagarre dans la chambre à coucher et que la victime a été poignardée au moins vingt fois.
Les résultats de l’autopsie sont attendus pour la fin de la semaine, a déclaré M. Malila. Fatmi Noureddine, premier secrétaire de l’ambassade du Maroc en Afrique du Sud, chargé des affaires consulaires, vivait seul dans un appartement-hôtel dont les autres occupants n’ont visiblement rien entendu. L’alerte a été donnée par ses collègues qui se sont inquiété de ne pas le voir arriver à son bureau mardi matin. Incapables de le joindre au téléphone et étonnés que son portable soit éteint, ils se sont rendus chez lui où ils l’ont découvert à l’étage baignant dans une mare de sang.

article suivant

3 juin, 10h : 44 nouveaux cas depuis hier 18h, 7910 au total