Tunisie : première manifestation contre Daech en région MENA

Tunisie : première manifestation contre Daech en région MENA

Suite à un appel lancé sur les réseaux sociaux, une dizaine de tunisiens se sont réunis à Tunis pour manifester leur colère contre Daech et ouvrir le débat sur la question du fondamentalisme religieux. Une première dans la région MENA. Reportage.

Par

Photo - Adeline Bailleul

C’est sous une pluie battante en plein cœur de Tunis, qu’une poignée de manifestants « indépendants et porteurs des valeurs universalistes », se sont réunis en fin d‘après-midi au pied du Théâtre Municipal de la ville. Un rassemblement qui a vu le jour grâce au soutien de l’association Forza Tounes pour la culture de la citoyenneté et de la liberté. Munis de drapeau et de pancartes, Hichem Hamdaoui, l’un des organisateurs et Aymen Rezgui, journaliste et militant, ne passent pas inaperçus.

Sur la page Facebook de l’événement, plus de 2 000 personnes avaient annoncé leur intention de participer à la manifestation, présentée comme «  la première dans un pays arabo-musulman ». Pourtant sur place, on ne comptait qu’une vingtaine de jeunes tunisiens autour desquels une nuée de journalistes se pressait, accompagnée de quelques badauds curieux. Une mobilisation marginale, pressentie par le comité d’organisation. « Les organisateurs de cette manifestation sont conscients de la probabilité d’échec de cette dernière, mais ils restent, tout de même déterminés à l’organiser comme expérience qui au pire des cas aura le mérite de révéler la position impartiale du citoyen tunisien, arabo-musulman, contre les crimes contre l’humanité révélés par l’EIIL », pouvait-on lire dans le communiqué de présentation de l’événement.

Pour Hichem Hamdaoui, ce peu de mobilisation est la confirmation de « l’indifférence » qui règne dans la société vis-à-vis du danger « pourtant immédiat » que représente l’EIIL. Un peu plus loin, une femme interpelle à ce titre les manifestants : « Daech ce n’est pas notre cause, ce qui importe c’est le pain et le travail ». Pour les organisateurs, en revanche il est vital « d’ouvrir le débat sur cette question du fondamentalisme religieux ».

Performance artistique dénonçant les crimes commis par Daech - Crédit : Adeline Bailleul

Performance artistique dénonçant les crimes commis par Daech – Crédit : Adeline Bailleul

article suivant

Le texte adopté par la Chambre des représentants

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.