Trois Marocaines parmi les femmes arabes les plus puissantes

Trois Marocaines figurent dans le classement des femmes arabes les plus puissantes, publié par l'édition Moyen-Orient du magazine Forbes.

Par

Photos : DR - Photomontage : Ahmed Asmar

Choisies selon sept critères clairement définis, ces 200 femmes viennent de différents horizons. Dirigeantes d’entreprises ou impliquées dans le domaine politique, elles sont triées sur le volet selon le degré de pouvoir de leur activité professionnelle, les années d’expérience dans le métier, leurs origines (au cas où elle viendrait d’une famille d’entrepreneurs), ainsi que la présence médiatique de leur entreprise, le nombre de pays où elle est présente et le nombre de ses employés.

C’est ainsi que Miriem Bensaleh Chaqroun, choisie pour son activité  au sein du conseil d’administration d’Holmarcom Group, Salwa Idrissi Akhannouch, directrice générale d’Aksal Group et Nadia Kettani, avocate d’affaires au sein du Kettani Law Firm s’illustrent respectivement aux 15e, 18e et 49e places.

A la tête de ce classement on retrouve Raja Easa Al Gurg, directrice générale du Easa Saleh Al Gurg Group LLC aux Emirats Arabes Unis, talonnée par Lubna Olayan, à la tête de l’Olayan Group et Mona Almoayyed, dirigeante de Y K Almoayyed & Sons Group, une entreprise familiale en Arabie Saoudite.

article suivant

Saad Eddine El Othmani: "Le Maroc a évité le pire"