Un plan national contre Ebola est lancé

Un plan national contre Ebola est lancé

Un plan national de veille et de riposte au virus Ebola vient d'être mis en place.

Par

Crédit : Abdallahh / Flickr

Le ministre de la Santé Houcine El Ouardi a annoncé la mise en place d’un plan national pour lutter contre le virus Ebola. Le dispositif est censé prévenir le risque d’introduction et le cas échéant, de propagation de la maladie.

Parmi les mesures pour éviter l’introduction : le renforcement du contrôle sanitaire au niveau des aéroports, des ports et des frontières terrestres. Le ministère a détaillé le rôle des équipages de la RAM, en première ligne de la surveillance des passagers en provenance des pays touchés par le virus. Ils sont notamment chargés de surveiller l’état de santé des passagers avant même l’accès à bord.

De Casablanca à Guergarate

Des mesures ont également été prises pour détecter au plus vite les cas introduits. Le niveau de vigilance sanitaire aux points d’entrée sur le territoire est élevé. Les deux qui vont faire objet de la plus grande vigilance sont l’aéroport de Casablanca et le poste-frontière de Guergarate (à la frontière mauritanienne). Des unités vont y être aménagées pour isoler les cas suspects et des ambulances vont être mises en place pour transporter ces personnes.

Les voyageurs en provenance des pays touchés seront surveillés médicalement pendant 21 jours (période d’incubation de la maladie). Les avions devraient être équipés de kits de protection individuelle et de thermomètres de mesures de la température. De manière plus générale, le ministère a annoncé le renforcement des effectifs des services de contrôle sanitaire aux frontières.

Communication de crise

Les centres hospitaliers régionaux se préparent pour assurer le diagnostic et la prise en charge. Le centre de référence est le CHR de Moulay Youssef de Casablanca.

Le ministère de la Santé mise aussi sur la communication et la sensibilisation : information de l’opinion publique sur la situation, conseils aux voyageurs, élaboration d’une page web dédiée à la maladie sur le site du ministère, mise en place d’un numéro spécial pour répondre aux questionnements (08 01 00 47 47).

Lire aussi : Epidémie d’Ebola : quels risques pour le Maroc ?

article suivant

Déraillement du train Casablanca-Marrakech : Lydec effectuait des travaux sous la voie ferrée

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.