«La lèpre ne constitue plus un problème de santé publique»

«La lèpre ne constitue plus un problème de santé publique»

Le ministère de la Santé a confirmé la détection d'un cas de lèpre mais se veut rassurant. C'est loin d'être aussi exceptionnel qu'on le croît.

Par

Mains rongées par la lèpre
Une trentaine de cas est détectée chaque année dans le pays. Crédit : Erik Törner / Flickr

Faut-il craindre une nouvelle épidémie de lèpre ? Non, d’après le ministère de la Santé, qui a pourtant confirmé l’existence d’un cas détecté à l’hôpital psychiatrique de Tit Mellil. Le patient a ensuite reçu le traitement nécessaire au centre national de léprologie de Casablanca-Aïn Chock.

« Ce cas n’a rien d’exceptionnel, une trentaine de cas est enregistrée chaque année. La lèpre ne constitue plus un problème de santé publique au Maroc », nous explique le docteur Abderrahmane Benmamoun, chef des maladies transmissibles à la direction d’épidémiologie du ministère de la Santé. En 2013, 37 cas ont été suivis médicalement, d’après le ministère.

La lèpre est guérissable

La maladie est peu contagieuse. Elle se transmet par des gouttelettes d’origine buccale ou nasale lors de contacts étroits et fréquents avec une personne infectée, des conditions qualifiées de « spéciales » par le docteur Benmamoun. Les symptômes peuvent ne se révéler que 20 ans après la contamination.

La lèpre est guérissable. Si le traitement est pris tôt, les incapacités peuvent même être évitées. « Nous suivons le traitement et le protocole de l’Organisation mondiale de la santé. Aujourd’hui, nous n’hospitalisons plus les patients. Il s’agit d’un traitement en ambulatoire, pris sur six mois à un an », indique le docteur.

D’après l’Organisation mondiale de la santé, 182 000 personnes étaient infectées en 2012, principalement sur les continents asiatique et africain.

Pauline Chambost

article suivant

L’homme qui en avait trop dit

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.