Le caïd de Sidi Bettach arrêté

Le caïd de Sidi Bettach arrêté

Un juge d’instruction a ordonné l’arrestation du caïd de Sidi Bettach Tarik Hejjar, accusé d'avoir poussé un jeune au suicide.

Par

Tarik Hejjar, ex-caïd de Sidi Bettach
Tarik Hejjar, ex-caïd de Sidi Bettach. Crédit : DR

Le drame avait eu lieu en avril dernier. Un jeune s’était donné la mort après avoir été rasé par un agent d’autorité à Sidi Bettach. La famille du jeune homme avait accusé nommément Tarik Hejjar, le caïd de la localité, d’avoir poussé le jeune homme à se donner la mort.

Le caïd et son père, haut-gradé des Forces auxilaires, avaient été aussitôt suspendus de leurs fonctions, en attendant les suites de l’enquête ouverte pour déterminer leur éventuelle responsabilité dans le drame. L’enquête est arrivée à son terme et le parquet a décidé l’incarcération du caïd et sa poursuite en état de détention. Le jeune caïd avait déjà fait parler de lui lors de sa précédente affectation à Temara, où des riverains se plaignaient de différents dérapages liés à ses méthodes.

Lire aussi : Sidi Bettach, le dérapage de trop

A l’époque, une vaste campagne contre le « tcharmil » avait été menée par les autorités en réponse à des photos publiées sur les réseaux sociaux où des jeunes, à la coupe de cheveux singulière, faisaient étalage de leurs armes blanches. Ce regain d’autorité répondait à des instructions royales critiquant sévèrement l’augmentation des violences et appelant au déploiement d’efforts supplémentaires pour lutter contre le phénomène.

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.