Ramid demande les preuves de corruption d'un juge

Mustapha Ramid exige des preuves à l'avocat Mohamed Ziane qui accuse un juge de corruption. Me Ziane assure les détenir.

Par

Mustapha Ramid, ministre de la Justice.
Mustapha Ramid, ministre de la Justice. Photo : DR

Le ministre de la Justice Mustapha Ramid a envoyé, lundi 18 août, une lettre rendue publique à Mohamed Ziane pour lui demander de prouver des assertions de corruption que ce dernier a formulé à l’encontre d’un magistrat. Le ministre fait référence à des propos tenus le 22 juillet dernier, lors d’une conférence de presse organisée par l’Instance nationale de protection des bien public, une association indépendante.

Me Ziane était invité à un point de presse pour évoquer une affaire en justice. Il s’agit d’une plainte déposée par l’entrepreneur Mohamed Cheqrouni contre l’Inspection financière du ministère des Finances. L’entrepreneur s’estimait lésé financièrement suite à une opération immobilière menée pour le compte de l’Office national pour la sécurité sanitaire des produits alimentaires. L’affaire s’est soldée par un non-lieu. Le tribunal de première instance avait en effet tranché et donné raison au ministère des Finances, réfutant ainsi les accusations des avocats de Mohamed Cheqrouni.

Durant la conférence de presse, l’ancien ministre des droits de l’Homme et avocat Mohammed Ziane s’est attardé sur la pratique du droit au Maroc, expliquant qu’il ne s’agit pas de problèmes de texte, mais plutôt d’un problème de corruption. L’avocat a fustigé un juge, sans le citer, affirmant qu’il « perçoit des sommes d’argent pour changer le verdict ». Accusation à laquelle le ministère de la Justice a répondu en demandant à l’intéressé d’apporter les preuves suffisantes.

« Mercredi matin, le ministre de la Justice recevra des dossiers relevant des affaires de corruption sur lesquelles il n’y a aucun doute », assure à Telquel.ma Mohamed Ziane.

article suivant

Gaza désarmée