Risque d'attentats: les hôteliers n'ont pas reçu de consignes

Risque d'attentats: les hôteliers n'ont pas encore reçu de consignes

Le ministère de l'Intérieur n'a pas encore envoyé d'instructions aux professionnels des services hôteliers du royaume dans le cadre de la menace terroriste.

Par

chambre d'hôtel avec vue sur la ville
Chambre d'hôtel. Crédit : DR

Le ministère de l’Intérieur a « levé (jeudi 10 juillet) le niveau de vigilance à son niveau maximum » au Maroc pour cause de « menace terroriste réelle dirigée contre le royaume » par les membres de l’État islamique (dit Daesh). Toutefois « les différentes associations régionales de l’industrie hôtelière n’ont pas reçu de consigne ni de circulaire » émanant du ministère de Mohamed Hassad. C’est ce qu’indique Abdelaziz Samim, directeur de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière contacté par Telquel.ma.

Cependant Abdelaziz Samim indique que depuis les derniers attentats au Maroc (Casablanca en mai 2003, et Marrakech en avril 2011), « la plupart des hôtels du royaume ont renforcé leurs mesures de sécurité par la mise en place de dispositifs de détection de métaux ». Il ajoute que « les hôteliers sont conscients des mesures sécuritaires à prendre pour protéger leurs clients. La vigilance quotidienne fait partie de la prestation des hôtels ». Mohamed Hassad a annoncé jeudi que des actions de sensibilisation devront être menées pour prémunir le pays d’éventuels dangers terroristes.

article suivant

Le premier ministre éthiopien reçoit le prix Nobel de la paix, mais écourte son programme

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.