Menace jihadiste : le Maroc renforce la surveillance sur le net

Menace jihadiste : le Maroc renforce la surveillance sur le net

Face à la menace de l’État islamique (EI), le Maroc serait en train d’intensifier la surveillance sur les réseaux sociaux ainsi que sur les sites des jihadistes.

Par

Exécution sommaire de soldats irakiens par la rébellion jihadiste. Photo : AFP

D’après le quotidien arabophone Al Massae, les services secrets marocains auraient renforcé le contrôle sur Internet. Parmi les premières actions que mène le royaume, la suppression de plusieurs sites qui font l’éloge du jihad ou qui sont soupçonnés d’être des sympathisants de l’Etat islamique. Ces mesures auraient été prises après qu’un message audio a été mis en ligne le 26 juin dans lequel le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abi Abdellah Othmane El Assimi, se montrait solidaire avec EI. Celui-ci avait déclaré que l’État islamique « est sur la juste voie » et que « le moment est venu de (nous) exprimer ».

Par ailleurs, les services secrets de 10 pays dont le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, multiplieraient les collectes de renseignements pour détecter le lieu et déterminer la date d’un sommet jihadiste qui pourrait avoir lieu en Afrique du Nord. Selon le quotidien algérien El Khabar, ce congrès de jihadistes statuerait sur le califat islamique en Afrique du Nord et étudierait en profondeur la question de l’allégeance à Abou Bakr Al Baghdadi, le chef irakien de l’État islamique.

article suivant

Abdelmadjid Tebboune est le vainqueur des élections présidentielles

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.