Un sit-in pour dénoncer les propos d'Abdelilah Benkirane

Une coalition d’associations appelle à manifester contre Abdelilah Benkirane qui compare la femme à un « lustre » (tria) dévoué exclusivement à son ménage.

Par

La polémique entourant les déclarations d’Abdelilah Benkirane le 17 juin devant les députés de la Chambre des conseillers connaît un nouveau rebondissement. Après avoir créé un véritable buzz sur les réseaux sociaux, la coalition pour l’application de l’article 19 de la constitution, un groupement d’associations des droits de la femme appelle à manifester le mardi 24 juin à 15 heures devant le parlement. Dans son communiqué, la coalition « condamne fermement les propos hostiles à l’égalité et aux droits humains des femmes, ainsi que les stéréotypes et clichés utilisés par le Chef du gouvernement ».

Pour rappel, ladite coalition avait organisé le 13 avril à Rabat, une marche de protestation pour dénoncer les politiques gouvernementales sur les droits des femmes, en particulier ceux énoncés dans l’article 19 de la constitution et qui ne sont toujours pas appliqués, selon ce collectif. Contacté par TelQuel, Fouzia Assouli, coordinatrice de la coalition déclaré avoir envoyé un fax à l’adresse des autorités compétentes pour les informer de la tenue dudit sit-in. Ces derniers n’auraient toujours pas répondu.

Pour rappel, voici l’article 19 de la constitution du Maroc :

L’homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental, énoncés dans le présent titre et dans les autres dispositions de la Constitution, ainsi que dans les conventions et pactes internationaux dûment ratifiés par le Royaume et ce, dans le respect des dispositions de la Constitution, des constantes et des lois du Royaume. L’État marocain œuvre à la réalisation de la parité entre les hommes et les femmes. Il est créé, à cet effet, une Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination.

 

article suivant

Vers une pénurie de masques sanitaires au Maroc ?