Brésil - Croatie. Comme un air de Botola

Brésil - Croatie. Comme un air de Botola

Par Réda Allali

Mes bons amis, chers colocataires, c’est parti.

Zakaria Boualem entame sa couverture exclusive de la Coupe du monde depuis son seddari, juste en face de sa télé, au cœur du Maarifaõ. Ca a commencé plutôt fort, avec une très belle performance de Jennifer Lopez, tbarek Allah 3liha, accompagnée d’une Brésilienne très tbarek Allah 3liha elle aussi et d’un type qui, pour une raison mystérieuse, a décidé d’opter pour le pantacourt en mondovision. On imagine que les tenues des chanteuses ont été validées par beIN Sports au prix de réunions tendues.

Bon, le foot maintenant. Comme prévu, le Brésil a terrassé la Croatie. Ces derniers ont quand même essayé de gâcher la fête. C’est un réflexe croate, ils faisaient la même chose chez nous quand ils traînaient dans nos rues, Zakaria Boualem s’en souvient très bien. Ils ont commencé par ouvrir le score avant d’offrir une belle résistance à des Brésiliens plutôt pâles.

Heureusement que le héros de la soirée, Monsieur Nishimura, est intervenu pour faire régner l’ordre. C’est important, l’ordre, en ces temps ténébreux. Un penalty absurde, un but refusé aux Croates, un autre accordé aux Brésiliens malgré une faute grossière et voilà le travail. C’est bien simple, il a flotté sur ce match d’ouverture un air de Botola.

Depuis un certain Byron Moreno en 2002, on n’avait pas vu d’arbitre aussi sympa avec le pays organisateur. Rappelons que ce brave Equatorien avait massacré l’Italie lors d’un huitième de finale contre la Corée du Sud. De retour au pays, il avait prolongé un match de 12 minutes au lieu des 6 affichées, jusqu‘à obtenir la victoire de l’équipe de la ville où – hasard heureux, il s’était présenté aux élections quelques semaines plus tard. Viré de l’arbitrage, il s’est ensuite reconverti avec brio dans le trafic de cocaïne avant de terminer en beauté par une arrestation à l’aéroport de New York chargé de six kilos de poudre. Un beau destin, en somme. On ne sait pas si ce monsieur Nishimura fera aussi bien que Byron Moreno, mais ses débuts sont prometteurs. Comptez sur Zakaria Boualem pour suivre avec attention la suite de son parcours et merci.

article suivant

Enquête. Qui est le général Abdelaziz Bennani ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.