Procès des jeunes du M20 : la défense réclame à nouveau la liberté provisoire

La première audience du procès en appel des 11 militants du mouvement du 20-Février, arrêtés le 6 avril, s'est terminée par un report.  

Par

Crédit: Yassine Toumi

La première audience en appel dans le cadre du procès des 11 militants du mouvement du 20 février, condamnés à la prison, s’est tenue à la cour d’appel de Casablanca jeudi 12 juin. Me Mohamed Messaoudi, un des avocats des jeunes militants a demandé à nouveau la liberté provisoire :

 « Nous avons demandé au juge de nous accorder plus de temps pour préparer notre défense et aussi la liberté provisoire pour les 11 militants . Les juges vont se prononcer sur nos demandes lors de la prochaine audience prévue le 17 juin ».

Les 11 militants ont été interpelés lors d’une manifestation syndicale le 6 avril 2014. Ils sont accusés de «participation à une manifestation non autorisée» et «insulte et violences sur les forces de l’ordre». Cinq des militants ont été condamnés à un an de prison ferme,  quatre autres à six mois de prison ferme et les deux restants à 2 mois de prison avec sursis.

article suivant

Fin de la surveillance médicale pour les rapatriés de Wuhan