Aux Pays-Bas, un médiateur aux propos anti-Marocains

Aux Pays-Bas, un médiateur connu pour ses propos anti-Marocains

Aux Pays-Bas, Guido van Woerkom vient d'être nommé médiateur national. Il avait en 2010 tenu des propos discriminatoires sur les chauffeurs de taxi marocains.

Par

Le nouveau médiateur, Guido van Woerkom, 59 ans, est célèbre pour avoir déconseillé à sa femme de prendre un taxi, de peur qu'il soit conduit par un Marocain. Crédit : Michiel1972 / Wikimedia

La mobilisation de la communauté marocaine n’aura rien changé. Aux Pays-Bas, Guido van Woerkom a été nommé médiateur national, le 3 juin. En 2010, le président de la Fédération néerlandaise d’automobile (ANWB) avait déclaré qu’il préférait que sa femme ne prenne pas le taxi car les chauffeurs pourraient être des Marocains. Il s’était ensuite excusé tout en expliquant que ses propos avaient été mal interprétés.

Trois ONG de la communauté marocaine avaient appelé les députés néerlandais à voter contre le choix de Guido van Woerkom, seul candidat au poste. « Il ne jouit pas de l’appui d’une grande partie de la communauté et ne convient pas pour le rôle d’ombudsman (médiateur, ndlr) », a indiqué un porte-parole de l’Alliance des Néerlandais marocains (SMN).

Les organisations marocaines s’inquiètent

« Les Néerlando-Marocains ne voient pas en lui la personne indépendante, impartiale et honnête que devrait être le médiateur national », a souligné, de son côté, le Conseil national des Marocains des Pays-Bas (LBM) dans une lettre adressée à la deuxième chambre du parlement. Un avis partagé par le Conseil des mosquées du Maroc aux Pays-Bas (RMMN), qui a également envoyé une lettre ouverte aux députés, où il exprime sa crainte que les plaintes des Marocains sur la discrimination ne trouvent pas la voie vers une solution juste auprès du médiateur en cas de nomination de Guido van Woerkom.

Cette défaite de la mobilisation de la communauté marocaine des Pays-Bas contraste avec son succès de l’année dernière. En décembre 2013, le Conseil national des Marocains des Pays-Bas avait en effet réussi à faire fermer l’adresse Gmail « islamsticker@gmail.com». Appartenant à Geert Wilder, chef du Parti pour la liberté, formation populiste et xénophobe, elle était destinée à commander des autocollants sur lesquels figurait le slogan « L’islam est un mensonge. Mohammed est un escroc. Le Coran est un poison. »

article suivant

Cepsa et Derhem Holding lancent leurs stations-service pour 1,3 milliard de dirhams

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.