Vidéo. Mohamed El Ouafa tancé au parlement

Vidéo. Mohamed El Ouafa tancé au parlement

La session des questions orales du mardi 20 mai a dû être suspendue à cause de violents accrochages verbaux entre des parlementaires et le ministre Mohamed El Ouafa.

La chambre des représentants s’est transformée en arène de combat. Le quatrième vice-président du parlement, Abdellatif Wahbi, s’est vu obligé de suspendre la session des questions orales à la chambre des représentants.

Yassine Erradi, député de l’UC (Union constitutionnelle), a provoqué le ministre des Affaires générales, Mohamed El Ouafa, en l’interpellant au sujet des hausses de prix nuisibles au pouvoir d’achat, selon lui. «Je voudrais vous poser une question : si vous ne gagniez que le salaire minimum, pourriez-vous supporter ces hausses ?», a-t-il tancé le ministre.

Colère de l’opposition

Cette intervention n’a guère plu au parlementaire du PJD, Abdelaziz Aftati. «Ce n’est pas à des gens qui sont nés avec une cuillère en or de parler des souffrances du peuple marocain », a-t-il rétorqué à Erradi. Et d’ajouter : «c’est cette caste de nantis qui a volé l’argent des Marocains».

Ces propos du député du parti de la lampe ont provoqué la colère de certains groupes de l’opposition qui ont quitté la salle. Quant à El Ouafa, il a simplement répondu : « je n’ai pas besoin de gagner le SMIG pour connaître les souffrances du peuple et si vous -le député Yassine Erradi, ndlr- pouvez aider le peuple avec votre modeste fortune, ce serait une sage initiative ».

Ci-dessous la vidéo 

article suivant

Algérie : une élection présidentielle controversée

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.