Affaire Anouzla : procès reporté et édito virulent du Washington Post

Affaire Anouzla : procès reporté et édito virulent du Washington Post

Le procès d’Ali Anouzla a  connu un nouveau report suite à une décision du juge d’instruction annoncé le lundi 19 mai à l’avocat du journaliste.  Celui-ci est d’ailleurs le sujet d’une attention particulière de la part des medias internationaux dont le Washington Post qui lui a consacré son éditorial.

Encore un ajournement pour le procès d’Ali Anouzla.  C’est le lundi 19 mai que l’avocat du journaliste, Hassan Semlali, a été notifié de cet énième report par le cabinet du juge,  Hassan Chentouf. Une information confirmée par la sœur d’Ali Anouzla à travers un post sur Facebook où elle indique : « Report du procès de mon frère Ali, qui était programmé demain (ndlr : le 20 mai), à une date indéfinie ».

« Mohammed VI n’a pas la volonté […] de poursuivre la démocratisation »

Le jour de l’annonce du report du procès, le Washington Post  a consacré son éditorial à l’ancien directeur de publication du site Lakome.  Le quotidien de la capitale américaine qualifie d’ « absurdes » les charges retenues contre le journaliste et considère que les autorités devraient remercier « M. Anouzla  pour avoir signalé la vidéo et l’avoir utilisée pour montrer au pays le vrai danger que représente le mouvement terroriste (ndlr : Al Qaeda au Maghreb Islamique) ».

Pour le quotidien, cette affaire « suggère que le roi Mohammed (sic) n’a pas la volonté ou n’est pas prêt à poursuivre son engagement sur la voie prometteuse de la démocratisation qu’il s’est engagé à prendre après le printemps arabe ». Les éditorialistes du quotidien de la capitale américaine jugent que marginaliser la presse ne peut mener qu’à « plus de tensions et plus de doutes sur la légitimité (ndlr : des autorités) ».

Pour rappel, le procès d’Anouzla avait initialement été ajourné au 20 mai suite à une décision du juge d’instruction de la cour d’appel de Salé en février dernier. Ali Anouzla est accusé d’ « aide matérielle », « apologie » et « incitation au terrorisme »  pour avoir publié une vidéo d’Al Qaeda au Maghreb Islamique sur le site d’information Lakome

article suivant

Casablanca Finance City : clap de fin pour le régime fiscal préférentiel

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.