Corée du Sud. Chronique d’un naufrage

Le ferry Sewol, qui assurait la liaison entre Séoul et l’île de Jeju, a coulé à proximité de l’île de Byungpoong. C’est l’accident le plus meurtrier de l’histoire du pays.

Plus de 100 corps ont été repêchés tandis que 198 personnes, des lycéens en grande partie, sont encore bloquées dans les bâtiments du navire. Si l’espoir de les dégager vivantes est presque nul, leurs proches s’accrochent, entassés dans des gymnases en attendant d’être fixés sur leurs sorts. Le naufrage du Sewol, qui transportait 476 passagers, indigne la Corée du Sud. Il est le résultat d’une série de dysfonctionnements, aussi bien de la part de l’équipage que du gouvernement. La désertion du capitaine, ainsi que l’ordre d’évacuation tardif, ont poussé la présidente Park Geun-hye à déclarer meurtrier le comportement de l’équipage. Le manque de coordination entre les services de sauvetage a aussi aggravé la situation. Les causes du naufrage, elles, sont toujours inconnues : tandis que certains avancent que le navire a heurté le fond sous-marin, d’autres pensent que la cargaison a pu se déplacer et causer un déséquilibre. 

article suivant

Ramzi Boukhiam remporte un championnat QS au Brésil