Election du nouveau président du parlement: Confusion au RNI

L’ancien secrétaire général du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Mustapha Mansouri, a annoncé ce weekend sa candidature à la présidence de la chambre des  représentants. Son parti a annoncé la candidature d’un autre membre.

La guerre entre l’actuel chef du parti de la colombe, Salahedinne Mezouar et son prédécesseur, Mustapha Mansouri n’est pas finie. Au cœur de la discorde, le perchoir du parlement. Mansouri avait annoncé sa candidature au poste, qu’il a occupé entre 2007 et 2010, en fin de semaine dernière tandis que le chef du RNI a sollicité le soutien  de  la coalition gouvernementale afin de permettre à l’ancien ministre, Rachid Talbi Alami, de briguer celui-ci.

La candidature à la présidence du parlement ne semble pas être l’exclusivité du RNI. L’actuel président, Karim Ghellab a déclaré, lors d’un récent entretien accordé à TelQuel, qu’il réfléchissait à une éventuelle candidature et qu’une déclaration officielle sera faite lorsque sa décision serait prise. Si Ghellab est élu, ce sera la première fois qu’un membre de l’opposition occupe la présidence du parlement.

La présidence de la chambre des représentants ne sera pas le seul poste remis en jeu lors de la rentrée parlementaire en avril prochain. Les postes de chefs de groupes et présidents de commissions seront également sujets à convoitise. Une nouvelle commission, chargée du contrôle des finances publiques, devrait voir le jour.

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus