Vidéo. Chabat tire à boulets rouges sur Benkirane

Vidéo. Chabat tire à boulets rouges sur Benkirane
Crédit: DR

La guerre entre Abdelilah Benkirane et Hamid Chabat n’est pas finie. Lors d’une émission sur 2M, diffusée dimanche 16 février, le secrétaire général du parti de l’Istiqlal affirme que Benkirane « n’est pas digne d’être un homme d’état ».

Hamid Chabat n’y est pas allé de main morte. Le chef de file du parti de la balance  s’est exprimé sur 2M dans le cadre d’un droit de réponse accordé par la HACA, suite aux incriminations portées par Benkirane à son encontre lors d’une émission diffusée le 13 octobre 2013. L’istiqlalien a commencé sa diatribe en s’expliquant sur les raisons ayant poussé son parti à quitter la majorité gouvernementale. « Nous avons quitté le gouvernement car le chef de gouvernement ne prenait pas en considération nos conseils et nos directives concernant plusieurs sujets, notamment l’indexation, la politique de taxation de la classe moyenne et la gestion intérieure du pays ». Et de préciser que « Benkirane entretenait un double discours lorsqu’il s’agissait de prendre des décisions draconiennes pour baisser la dette publique globale du royaume ».

« Benkirane devrait démissionner s’il n’est pas capable d’assumer son rôle »

Hamid Chabat reproche au chef de gouvernement de « ne pas avoir respecté son programme dans la mesure où la stratégie politique menée actuellement par le PJD va à l’encontre de son programme initial : création d’emplois, garantie du pouvoir d’achat des classes moyennes et règlement de la situation des diplômés chômeurs ». Il juge que Benkirane «  se comporte toujours comme le chef d’un parti et pas comme le chef d’un gouvernement ». Une rengaine qui revient souvent dans la bouche du patron de l’Istiqlal. Pour ce qui est de la corruption, «  Benkirane n’a même pas fourni d’efforts pour retrouver et punir les « fuyards » de capitaux », dit-t-il.  Pour continuer dans l’excès, Hamid Chabat estime que : «si Benkirane n’arrive pas à assumer ses responsabilités, il devrait démissionner avant que le peuple ne réclame son départ ».

Vous pouvez revoir l’intervention de Hamid Chabat sur la chaîne 2M ici :

 

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc