Critiques. Al Adl Wal Ihsane tire sur Benkirane

Par

Fini la trêve entre la Jamâa et le gouvernement Benkirane. Dans le communiqué sanctionnant la réunion de son cercle politique, tenue les 11 et 12 janvier, Al Adl Wal Ihsane recense les limites de l’Exécutif dirigé par le PJD. Al Adl relève que la marge de manœuvre du gouvernement se rétrécit jour après jour et que le Palais continue de monopoliser la décision sur les choix stratégiques du pays. A demi-mot, la Jamaâ accuse le PJD d’avoir cautionné le « despotisme » du régime, et en veut pour preuve le dernier remaniement ministériel qui permet au Palais de reprendre la main sur des secteurs sensibles comme l’Intérieur et l’Education. D’ailleurs, Al Adl, chiffres à l’appui, critique les retombées de la crise et les décisions impopulaires du gouvernement sur les plus démunis.   

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc