Investissement. Les Français ont la cote

Les investisseurs étrangers boudent-ils la Bourse de Casablanca ? Les derniers chiffres publiés par le CDVM révèlent une baisse de la valeur des actions détenues par les étrangers, de 167 milliards de dirhams à 147,7 entre 2010 et 2011. Le gendarme du marché tente de rassurer en précisant que “cela est dû à la baisse des cours des principales valeurs constituant leurs portefeuilles”. En revanche, le retrait des boursicoteurs “non résidents” est confirmé au niveau des statistiques de la gestion collective de l’épargne. Ainsi, les montants investis en OPCVM sont de l’ordre de 900 millions de dirhams, soit un repli de 30%, et ce malgré la progression des fonds placés par les MRE (+41%). Sans surprise, ce sont les Français qui dominent le tableau des investisseurs de portefeuille. A elles seules, les entreprises de l’Hexagone (Vivendi, BNP Paribas, Arcelor, Crédit Agricole, etc.) accaparent 22,2% de la capitalisation boursière, essentiellement sous forme de participations stratégiques

article suivant

Guedra Guedra : “Décoloniser les pistes de danse en proposant une musique contemporaine loin du kitsch, de la nostalgie, de l’exotisme”