Spectacle. Khalti Milouda slame

Après avoir conquis le public français, Milouda Chaqiq arrive sur les planches marocaines. Originaire de Settat, cette mamie a su séduire son public et de nombreux artistes, tels que Jamel Debbouze, grâce à ses slams remplis d’humour et de sincérité. Remarquée par Grand Corps Malade, référence du slam français – c’est à lui qu’elle doit son nom de scène -, Tata Milouda est arrivée en France à 40 ans. Elle gagne sa liberté grâce aux cours d’alphabétisation. Depuis, Tata Milouda ne lâche plus son stylo et son cahier. L’artiste écrit nuit et jour afin de raconter à tous son parcours semé d’embûches. Condition de la femme, difficultés d’être sans papiers, violences conjugales, analphabétisme… l’artiste tient à apporter son témoignage. Pour cette première au Maroc, Tata Milouda se produira mi-février au complexe Moulay Rachid de Casablanca dans le cadre du Salon du livre.

article suivant

Trois questions à Nizar Baraka sur la sortie de crise