SIEL. Demandez le programme !

Rachid Tniouni

La 18ème édition du Salon international de l’édition et du livre (du 10 au 19 février) présente les actualités de 700 maisons d’éditions de 40 pays, et de nombreuses rencontres et débats.

Un an après le Printemps arabe, c’est la moins contestataire des nations qui est l’invitée d’honneur du SIEL : l’Arabie Saoudite. Laquelle n’a toujours pas rendu public son programme, à deux jours du coup d’envoi, mais passons. Ce qui est sûr, c’est que notre ministère de la Culture, lui, accueille à la Salle Mohamed Berdouzi, le 10 février, une rencontre sur les intellectuels dans les changements politiques et sociaux du monde arabe. Le 11, sur le stand de l’Espagne, Bernabe Lopez Garcia rend hommage à Simon Lévy. Le 15, les Rencontres d’Averroès se demandent ce qu’est la liberté. Le lendemain, l’Espagne accueille une rencontre entre écrivains marocains hispanophones et hispanistes, et le 18 à la grande salle, on décortique le Printemps arabe vu de l’étranger. Au stand du CNDH, on débat des dysfonctionnements du droit d’auteur, du statut de l’imaginaire face à la censure et du droit à l’information. Sans oublier les lectures, les signatures et les rencontres. On croisera cette année Siham Bouhlal, Abdellatif Laâbi, ou encore Laila Lalami… Tata Milouda, mami slameuse de son état, ira également à la rencontre du public le 18 février dans le cadre du stand parcours de femme du Salon du livre.

article suivant

La France va organiser "un pont maritime" avec le Maroc