Album. Douce Oum

On l’attendait depuis longtemps, il est enfin dans les bacs. Il s’agit de Sweerty, le deuxième album d’Oum. Composé après trois sessions de résidence et enregistrements, à Casablanca, Paris et Grenoble, cet opus vacille entre groove, nu-soul et hip hop. Comme sur Lik’oum, son premier album sorti en 2008, les textes de la chanteuse sont écrits en darija et en anglais, et n’ont rien perdu de leur poésie. Les thèmes ? “Dans cet album, il est question d’amour, de rêves, d’utopie, de la réalité et de l’onirique, dans une langue très imagée”, explique l’artiste. On retrouve sur cet opus des titres déjà connus du public et qui ont cartonné sur les ondes l’année dernière, comme Whowa ou Harguine, en featuring avec Blitz The Ambassador, ainsi que plusieurs titres inédits, tels que le très réussi Aoulama.

article suivant

PLF rectificative : Benchaâboun et l’insoluble “équation à six inconnus”