Solidarité. Libérez Kabbouri et Lhaked !

Par

 

Une caravane et un comité national de soutien réclament la libération immédiate des deux activistes incarcérés à Oujda et Casablanca.

Les indignés marocains de l’étranger se mobilisent pour la libération des détenus politiques. Le Mouvement du 20 février du sud de la France a en effet organisé une caravane qui s’est rendue à Bouarfa, en solidarité avec Seddik Kabbouri, leader de la contestation dans la ville de l’est. Incarcéré depuis cinq mois, il purge une peine ferme de deux ans, aux côtés de 19 autres militants de la ville. Un sit-in a même été organisé devant la prison d’Oujda, le mercredi 21 décembre. Autre revendication de cette caravane, la libération immédiate de Mouad Belghouat, alias Lhaked, le rappeur incarcéré, sans procès, à la prison de Ouakacha à Casablanca depuis cinq mois. Les participants à cette caravane se sont joints au comité de solidarité avec le rappeur casablancais pour une conférence de presse, tenue au siège de l’AMDH à Rabat. “Mouad doit au moins bénéficier d’une liberté provisoire, car ils n’ont plus aucun prétexte pour le garder en détention. Nous voulons le voir libre, en attendant un procès plus équitable”, a notamment affirmé l’artiste Maria Karim, engagée dans le comité de solidarité. Plusieurs intervenants étrangers, notamment d’associations de MRE dans plusieurs pays européens, ont également répondu présent et déjà annoncé leur participation aux manifestations du M20, le dimanche 25 décembre.

article suivant

Comment les sociétés tolérantes se laissent porter par la haine