Initiative. Les onze commandements de FAB

Par

La Fondation Abderrahim Bouabid a récemment publié un document contenant onze recommandations au futur Chef du gouvernement. Sélection.

C’est une nouvelle initiative à mettre à l’actif de la Fondation Abderrahim Bouabid (FAB), présidée par Omar Balafrej. L’association a en effet adressé, le 14 décembre 2011, un courrier au nouveau Chef du gouvernement lui recommandant l’application de “onze mesures d’urgence pour installer la confiance”. Pour créer “un climat propice à une transition vers la démocratie”, FAB émet par exemple l’idée de faciliter l’accès des Marocains au vote. Pour cela il faudrait fusionner les deux bases de données, celle de la CIN et celle des listes électorales, pour éviter aux électeurs de se perdre dans “les méandres de l’administration.” La Fondation demande également à Abdelilah Benkirane de publier “les déclarations de patrimoine complètes des ministres, dirigeants d’entreprises publiques et autres hauts fonctionnaires” pour garantir davantage de transparence dans la gestion des affaires publiques. Pour rationaliser l’action de l’Etat, la Fondation propose de lancer un audit financier et économique des principales entreprises publiques puis de prendre, au cas par cas, des dispositions, “y compris la suppression pure et simple de certaines agences (…) dont le coût financier n’est pas à la mesure de leurs bénéfices pour l’économie marocaine”.

article suivant

Le doctorat fait-il encore rêver ? Regards croisés entre le Maroc et la France