chroniques

Omar Saghi. L’Occident aux prises avec l’altérité

Omar Saghi. L’Occident aux prises avec l’altérité

Voici deux siècles que les sphères culturelles périphériques à l’Occident débattent de l’identité et de la modernité. Arabes, Russes, Chinois, Japonais, Indiens, ils n’ont cessé d’écrire des traités et des

0 commentaire Lire l'article intégral
Abdellah Tourabi. Alliances fragiles

Abdellah Tourabi. Alliances fragiles

Au début des années 1980, Mohamed Abed Al Jaberi, grand intellectuel marocain mais aussi l’un des fondateurs de l’USFP, a proposé la formation d’une alliance qui regroupe les partis de

0 commentaire Lire l'article intégral
Zakaria Boualem. Le coup de girofle

Zakaria Boualem. Le coup de girofle

La scène se déroule dimanche dernier, au cœur d’un après-midi gris et calme. Zakaria Boualem s’installe devant son téléviseur, avec l’ambition de regarder le match du Raja contre Safi, annoncé

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l'air. L'effet exotique

Ta vie en l'air. L'effet exotique

Personne n’a le droit de dire du mal du “plus beau pays du monde”. C’est le plus beau, point. Selon qui ? Selon quoi ? Y a-t-il un concours ? Une élection ?

0 commentaire Lire l'article intégral
Abdellah Tourabi. Plus qu’une photo

Abdellah Tourabi. Plus qu’une photo

La photo était belle et touchante. Elle fait partie de ces images qui contiennent, malgré leur simplicité, de fortes charges symboliques.

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l'air. Humeur lunaire

Ta vie en l'air. Humeur lunaire

La lune fait et défait les marées alors tu te dis que la lune a forcément un impact sur notre corps.

0 commentaire Lire l'article intégral
Omar Saghi. Un baiser royal

Omar Saghi. Un baiser royal

Le roi embrasse le front de l’ancien Premier ministre. Le Chef du gouvernement reconduit dans ses fonctions embrasse la main du roi.

0 commentaire Lire l'article intégral
Abdellah Tourabi. Une “islamisation” de la société, vraiment ?

Abdellah Tourabi. Une “islamisation” de la société, vraiment ?

Pendant la campagne électorale, un argument revenait souvent pour fustiger le PJD et lui prêter un agenda secret et des intentions non avouées. Selon ses adversaires, le parti de Abdelilah

0 commentaire Lire l'article intégral
Omar Saghi. La banalité de  la démocratie

Omar Saghi. La banalité de la démocratie

Le mandat Benkirane II a une mission historique, la plus difficile qui soit : après l’héroïsme, la banalité ; après le triomphe miraculeux de 2011, la reconduction prosaïque de 2016. Pour que la

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l'air. Inepties mondaines

Ta vie en l'air. Inepties mondaines

C’est samedi, tu n’as pas de programme particulier, tu vas passer l’après-midi avec Zee. L’amitié inconditionnelle est un des vrais délices de la vie : même quand il n’y a

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l'air. Repas de crise

Ta vie en l'air. Repas de crise

Aujourd’hui, tu as été convoquée à déjeuner. Ta mère t’a appelée, t’a à peine laissé le temps de dire bonjour et t’a balancé un “on déjeune chez ta tante à

0 commentaire Lire l'article intégral
Abdellah Tourabi. Et maintenant ?

Abdellah Tourabi. Et maintenant ?

Etonnantes élections et étranges résultats. Avant cette nuit du 7 octobre, on savait déjà que deux grands partis, le PJD et le PAM, s’affrontaient pour décrocher la première place. Le

0 commentaire Lire l'article intégral
Omar Saghi. L’invasion sexuelle

Omar Saghi. L’invasion sexuelle

Des poupées sexuelles chinoises auraient envahi les marchés de Casablanca. Certains sont partis à leur recherche, d’autres se récrient et protestent contre une telle infamie, d’autres encore réclament l’intervention des autorités pour arrêter lesdites poupées.

0 commentaire Lire l'article intégral
À l'épreuve du temps. La gauche, une option d’avenir ?

À l'épreuve du temps. La gauche, une option d’avenir ?

Au Maroc, et dès le début du XXe siècle, la gauche était une composante majeure de la vie politique nationale. Les femmes et les hommes qui ont adhéré à ses valeurs et ses idées ont fourni au pays des bataillons de combattants et de résistants pour l’indépendance.

0 commentaire Lire l'article intégral
À contre-courant. Les régimes “maigres”

À contre-courant. Les régimes “maigres”

En 1991, lorsque les Occidentaux imposent le blocus à l’Irak, l’idée est de mener le régime de Saddam vers sa chute interne, par étranglement financier. C’est le contraire qui se produit : le régime baasiste se replia sur ses fondamentaux.

0 commentaire Lire l'article intégral
Zakaria Boualem et les militants

Zakaria Boualem et les militants

Les droits de l’homme sont la raison de notre malheur, c’est là sa grande théorie. De temps en temps, Zakaria Boualem discute avec lui, il essaye de comprendre de quels droits exactement il s’agit, l’éducation ou la santé par exemple.

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l'air. Le goût des autres

Ta vie en l'air. Le goût des autres

La culture oui, mais uniquement si elle est convention sociale. Un tableau n’a de valeur que si elle est marchande.

0 commentaire Lire l'article intégral
À l'épreuve du temps. Des notables au parlement

À l'épreuve du temps. Des notables au parlement

Dans un pays majoritairement composé d’une population rurale, voter pour des notables était la règle dominante.

0 commentaire Lire l'article intégral
À contre-courant. 40%

À contre-courant. 40%

L’essentiel de cette population marocaine rurale vit encore d’une agriculture qui a quasiment disparu du pourtour méditerranéen.

0 commentaire Lire l'article intégral
Zakaria Boualem et le bouton magique

Zakaria Boualem et le bouton magique

Le Guercifi va donc lancer une petite entreprise, i-7tijaj, qui propose l’organisation clé en main de manifestations de bonne qualité, convaincantes et spontanées. Vous payez, et il s’occupe de tout.

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l'air. Marche à l'ombre

Ta vie en l'air. Marche à l'ombre

Et puis, surtout, tu t’intéresses à quel type de société ce pays est en train de bâtir. Parce qu’au final, c’est avant tout de ça qu’il s’agit.

0 commentaire Lire l'article intégral
Éditorial. Et votre bilan, M. Benkirane ?

Éditorial. Et votre bilan, M. Benkirane ?

Le pouvoir central marocain n’a que très peu changé et sa constance est de dominer la vie politique.

0 commentaire Lire l'article intégral
À l'épreuve du temps. Rien ne sera comme avant

À l'épreuve du temps. Rien ne sera comme avant

Lors du scrutin de novembre 2011, les observateurs et les commentateurs politiques s’attendaient à une victoire du PJD, mais il leur était inconcevable que le parti islamiste remporte 107 sièges et obtienne autant d’écart sur ses autres concurrents.

0 commentaire Lire l'article intégral
À contre-courant. La mauvaise éducation

À contre-courant. La mauvaise éducation

Un système scolaire qui alphabétise 10% ou 20% d’une classe d’âge n’est pas performant, malgré la qualité de l’enseignement, naturel vu le nombre modique d’enfants scolarisés.

0 commentaire Lire l'article intégral
Zakaria Boualem, Marocain à l'étranger

Zakaria Boualem, Marocain à l'étranger

Ses ambitions étant limitées par une digestion difficile, Zakaria Boualem se contentera pour l’instant d’aborder le thème du “Marocain en voyage”.

0 commentaire Lire l'article intégral
Ta vie en l’air. L’illusion du bonheur

Ta vie en l’air. L’illusion du bonheur

Se côtoient sur la table tagine de poulet, salade de quinoa au sferjel, sashimi de daurade et pastilla au foie gras servis sans la moindre cohérence digestive.

0 commentaire Lire l'article intégral
Éditorial. Battle loyale

Éditorial. Battle loyale

Quand le pouvoir musèle la presse, réduit l’espace de débat, ce ne sont pas les islamistes qui sont affaiblis.

0 commentaire Lire l'article intégral
À l'épreuve du temps. Le tableau du déshonneur

À l'épreuve du temps. Le tableau du déshonneur

Pendant les années 1930 où l’Égypte connaissait les prémices d’une expérience démocratique, Taha Hussein mettait en garde contre la menace d’un accès inégalitaire à l’école.

0 commentaire Lire l'article intégral
À contre-courant. Khibbich et khoroto

À contre-courant. Khibbich et khoroto

Rarement notre humour souligne nos déconvenues personnelles : il s’agit toujours d’un autre qui est le dindon de la farce, ou de nous tous rassemblés en société anonyme.

0 commentaire Lire l'article intégral
Zakaria Boualem et les objectifs

Zakaria Boualem et les objectifs

Nos écoles, en attendant le nouveau siècle, vont produire une quantité d’analphabètes capable de plonger un pays comme le Japon dans les ténèbres.

0 commentaire Lire l'article intégral

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×