automobile

Jeep Compass II, le chaînon manquant

Crédit: DR
Jeep Compass II, le chaînon manquant
mai 15
17:05 2018
Partager

Plus séduisant, mieux fini et mieux équipé que son prédécesseur, le nouveau Compass repositionne Jeep dans le segment très disputé des SUV compacts.

Après deux ans d’absence, Jeep revient sur le marché des SUV compacts avec le nouveau Compass, qui n’aura aucun mal à faire mieux que le précédent. Comblant le trou béant entre le Renegade et le Cherokee, il devra croiser le fer avec une concurrence émanant autant des constructeurs généralistes que de marques premium. Pour tirer son épingle du jeu, le Compass II peut d’abord compter sur son look. Loin de l’originalité aventureuse d’un Cherokee, il opte pour un design assez classique, copié sur le Grand Cherokee. On retrouve le même profil carré et le même faciès martial, interprétés dans une veine plus funky et agrémentés de menues coquetteries comme le pavillon à teinte différenciée ou cette ligne chromée qui suit le toit jusqu’à la lunette arrière.

D’une présentation sobre à la limite de l’austère, l’habitacle rassure avec sa finition très correcte et brille par son sens de l’accueil, malgré des dimensions dans la moyenne du segment (4,39 m de long).

Aventurier dans l’âme

Le bilan est tout aussi positif côté équipement. La finition d’accès “Longitude” se contente de l’essentiel, alors que la dotation “Limited” se montre bien plus généreuse, contre un surcoût conséquent, mais justifié de 30 000 DH. Quant à la version “Trailhawk”, qui ferme l’offre par le haut, elle se destine aux fans d’Off-road avec un accastillage idoine (garde au sol augmentée, sabots et plaque de protection, boîte de vitesses à rapports courts…). La liste des options permet d’améliorer le tout avec des raffinements comme la sellerie cuir, les sièges électriques, le stationnement automatisé ou le toit ouvrant panoramique…

Sous le capot, on retrouve des moteurs déjà vus sur le Renegade. Il s’agit du 1.6 l Diesel de 120 ch, associé à une boîte manuelle et une transmission 4x2, et le 2.0 l Diesel dans ses variantes de 140 et 170 ch, couplé à la boîte auto à 8 rapports et aux 4 roues motrices. Séduisant, habitable et très correctement équipé, le Compass II affiche des prix  à cheval entre ceux de ses rivaux généralistes et haut de gamme, démarrant à 306 000 DH. Cela lui permettra-t-il de s’imposer dans un segment aussi disputé ?

Les principaux rivaux

Volkswagen Tiguan

Volkswagen-Tiguan
Derrière sa plastique classique, le Tiguan, rival direct du Compass, cache une foule de qualités : habitabilité généreuse, finition de haut niveau et équipement complet… qu’il facture à des prix au-dessus de la moyenne.

MOTEURS 2.0 TDi 110 ch / 150 ch.
PRIX De 299 000 à 424 000 DH.

Hyundai Tucson

Hyundai-Tucson

Valeur sûre de la catégorie, le Tucson réussit une belle synthèse entre design, habitabilité et équipement. Les prestations routières sont aussi très convaincantes, surtout avec les motorisations les plus puissantes.

MOTEURS 1.7 CRDi 115 ch / 141 ch. 2.0 CRDi 185 ch.
PRIX De 293 000 à 391 200 DH.

Ford Kuga

Ford-Kuga
Depuis son restylage, le Kuga a ajouté la séduction à sa liste d’atouts. Spacieux, correctement fini et généreusement équipé, le SUV de Ford est également plaisant à conduire. Et comme les prix sont assez compétitifs...

MOTEURS 2.0 TDCi 150 ch / 180 ch.
PRIX De 380 000 à 415 000 DH.

 

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss