Politique

Qui sont les membres du Polisario qui étaient à bord de l'avion militaire algérien?

Crédit : AFP
Qui sont les membres du Polisario qui étaient à bord de l'avion militaire algérien?
avril 12
17:11 2018
Partager

Une trentaine de membres du Polisario étaient à bord de l'avion militaire algérien qui s'est écrasé mercredi matin faisant 257 victimes. Que faisaient-ils à bord?

Très tôt avec l'annonce du crash de l'avion de transport militaire Iliouchine Il-76, le pire drame aérien qu'ait connu l'Algérie, la mort d'une trentaine de membres du Polisario a été annoncée et confirmée dans la foulée par des responsables du mouvement séparatiste.

Le front soutient que ses membres qui se trouvaient à bord de l'appareil, qui assurait un vol Boufarik-Tindouf-Béchar étaient des "malades partis se faire soigner". Des sites proches du Polisario n'avancent pas de noms, soutenant qu'il faut une "expertise ADN" pour déterminer les identités de certaines victimes.

Quid de la liste des personnes à bord? Là encore, les médias proches des séparatistes bottent en touche affirmant ... qu'elle n'a pas été publiée en raison de la présence de noms de personnes qui n'ont pas pris le vol! Une affirmation pour le moins étonnante. Notre confrère Goud.ma a publié pour sa part une liste des victimes, dans laquelle apparaissent notamment les noms de deux responsables des "affaires étrangères" du Polisario.

Selon l'agence MAP, d'anciens responsables du front séparatiste étaient à bord, dont un certain Mohamed Laghdaf, surnommé "Bujumbura". D'après l'agence marocaine, il s'agit d'un "des grands hommes de la sécurité" du mouvement.

Autre perte pour le Polisario, celle du cheikh Doua Ould Boussif. Il avait  occupé "plusieurs postes clés au sein du front, dont celui de membre de la représentation du Polisario à Alger et de responsable du Croissant Rouge à Alger et à Oran", d'après la même source.

L'agence marocaine s'interroge sur la présence de ces responsables dans un avion militaire alors que l'Algérie n'a de cesse de démentir son implication directe dans le conflit du Sahara. "Cet accident a ainsi mis à nu les agissements des généraux algériens et l'implication militaire directe d'Alger dans la formation, l'entraînement et l'approvisionnement des milices du Polisario.  Sinon, que font ces membres des séparatistes dans un avion militaire de l'armée de l'Air algérienne?", relève la MAP.

L'agence rappelle à ce titre que le Maroc a "de tout temps averti la communauté internationale et l'ONU de l'implication sûre et qui ne souffre d'aucune équivoque de l'Algérie" dans le conflit.

Le dernier rappel a été fait par le roi Mohammed VI, dans un message adressé au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Le souverain a notamment évoqué une implication "flagrante" de l'Algérie qui soutient un front séparatiste opérant à partir du territoire algérien.

"L'Algérie a une responsabilité flagrante. L'Algérie finance, l'Algérie abrite, l'Algérie arme, l'Algérie soutient diplomatiquement le Polisario", avait-il martelé, attirant ainsi  l'attention de la communauté internationale sur les mouvements de troupes effectués par les membres du front dans la zone tampon.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss