Sport

Ahmad Ahmad: "Les attributions de la Task Force sont contestables et contestées"

Ahmad Ahmad, président de la CAF. Crédit: AFP
Ahmad Ahmad: "Les attributions de la Task Force sont contestables et contestées"
avril 09
10:32 2018
Partager

Ahmad Ahmad a vivement contesté les conditions d'attribution de la Coupe du monde 2026, dans une interview accordée à nos confrères de Radio France internationale (RFI). Le président de la Confédération africaine de football (CAF) a réitéré son soutien sans faille à la candidature marocaine.

"Les attributions de la Task Force sont contestables et contestées par nous-mêmes, l'Afrique", a déclaré Ahmad Ahmad - en référence à cette fameuse commission technique de la FIFA, qui aura le pouvoir d'éliminer une candidature avant même le vote du Congrès (l'Assemblée générale) de la Fédération internationale, le 13 juin à Moscou.

"Cette Task Force, c'est pour nous un retour en arrière. Ce que nous cherchons, c'est le fait qu'elle ait seulement pour rôle d'analyser les dossiers de candidature, de collecter les informations, pour qu'on puisse les envoyer aux votants. (…) Nous estimons que le Conseil doit être comme une boîte aux lettres qui transmet les dossiers de candidature au Congrès", a précisé le Malgache - affirmant que le monde du sport n'avait jamais vu "une instance pareille", capable de rendre un verdict sans appel.

Lire aussi: Mondial 2026: échange de lettres entre la FIFA et Fouzi Lekjâa

Vendredi, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjâa, a adressé une lettre à la secrétaire générale de la FIFA, affirmant que "le 'Scoring System' n'est pas conforme aux exigences du règlement de la candidature".

Un point de vue que partage Ahmad Ahmad, qui estime que "lorsque les règles du jeu ne sont pas claires dès le départ et qu'il y a eu une modification en cours de route, ça laisse de la suspicion. C'est donc pour ça que le Maroc conteste".

"Il ne faut pas oublier qu'on n'organise pas uniquement pour des raisons financières un grand événement comme la Coupe du monde. Il y a aussi d'autres intérêts qui doivent entrer en jeu" conclut le président de la CAF.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss