Economie

Les titres Addoha, Alliances et Résidences Dar Saada malmenés en bourse

Bourse de Casablanca © Yassine Toumi
Les titres Addoha, Alliances et Résidences Dar Saada malmenés en bourse
avril 05
16:28 2018
Partager

A la bourse de Casablanca, l'immobilier est représenté par trois entreprises: Addoha, Résidences Dar Saada et Alliances. L'attente de la publication de leurs résultats a été ressentie sur le marché tout au long de la dernière semaine du mois de mars. Juste après, les variations de cours ont été bien remarquées. Analyse.

Résidences Dar Saâda (RDS)

Un mois avant la publication de ses résultats, la société avait adressé un profit warning au marché, annonçant la baisse des résultats de l'exercice 2017. Le marché avait réagi dès lors, et la société avait perdu énormément de la valeur de son cours.

RDS a enregistré un chiffre d'affaires de 1,86 milliard de dirhams en baisse de 10%. Son résultat d'exploitation a lui aussi connu une baisse de la même amplitude. Le résultat net a régressé de 9,59%, passant de 365 à 330 millions de dirhams entre 2016 et 2017. Le point fort de la société est sa capacité à préserver ses marges, dont la marge d'exploitation en progression de 20,6% et la marge nette qui passe de 17,6% à 17,8%.

Malgré des résultats en retrait, la société a décidé de récompenser ses actionnaires, en distribuant des dividendes en hausse de 66% par rapport à l'année dernière, soit 5,4 dirhams par action contre 3,26 dirhams en 2016.

Par rapport au cours boursier, malgré une légère baisse (-0,78%) enregistrée au cours de la journée de l'annonce des résultats (jeudi 29 mars), l'octroi des dividendes et surtout la capacité de l'entreprise à limiter ses dégâts, ont été les facteurs essentiels de la hausse survenue au cours des trois jours qui ont suivi: +3,51% vendredi 30 mars, 2,92% lundi 2 avril et -0,33% le 3 avril. A ce jour, la contreperformance enregistrée depuis le début de l'année s'élève à 18.95%.

Alliances (ADI)

En ce qui concerne Alliances, l'annonce des résultats n'était pas aussi avantageuse pour la société. En effet, malgré un résultat net et un RNPG supérieurs aux prévisions grâce notamment à la forte contribution de l'habitat social et intermédiaire via la filiale Alliances Darna et des projets en Afrique (Côte d'Ivoire et Cameroun), et malgré la réduction de 63% de ses frais financiers, la société a préféré ne pas distribuer de dividende.

Cette décision a négativement impacté le cours de la société. Celui-ci a connu trois séances de baisse consécutives avec un -6,11% enregistré le 2 avril et une réservation à la baisse par la suite. Sa performance depuis le début de l'année est de -16.7%.

Douja promotion Addoha (ADH)

Le groupe Addoha a, pour sa part, opté pour une autre stratégie. Le groupe de Anas Sefrioui a consacré l'année pour accélérer le rythme d'activité du moyen standing et de l'Afrique afin de trouver un équilibre notamment avec le ralentissement que connait le secteur au Maroc.

Sauf que cette stratégie lui a coûté la baisse de son chiffre d'affaires, et la publication de résultats nettement baissiers (-23% du RNPG). Avec un historique plein de bouleversements (profit warning à multiples reprises, résultats décevants, distribution de petits dividendes), la valeur ADH après une journée à la hausse, a été réservée deux fois de suite à la baisse. La contreperformance depuis le début de l'année se situe à 20,61%.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss