Culture

Danser Casa: 8 talents du Hip-hop feront danser le Maroc

Crédit : Toumi/TelQuel
Danser Casa: 8 talents du Hip-hop feront danser le Maroc
avril 05
13:01 2018
Partager

Après une année de résidences, le groupe "Danser Casa" s'apprête à sillonner les villes marocaines avant une tournée en Europe et au Moyen-Orient. Une belle aventure, dont le premier chapitre est à découvrir le 6 avril à Casablanca.

Mossab, Ayoub, Yassine, Oussama, Aymen, Stella, Hatim et Ahmed. Avec un goût pour la prouesse physique et une vitalité communicative, ces huit danseurs - sept Marocains et une Congolaise - ambitionnent de réinventer les codes de la danse urbaine. Ils sont accompagnés dans leur quête par deux chorégraphes franco-algériens, Kader Attou et Mourad Merzouki, présentés comme les "Messi et Ronaldo" du hip-hop.

Un spectacle casablancais

Tous les deux directeurs de Centres chorégraphiques nationaux en France, les deux chorégraphes se retrouvent au Maroc, quinze ans après leur dernière collaboration, pour réaliser un spectacle de hip-hop imprégné de l'atmosphère casablancaise. Baptisé "Danser Casa", le projet s'inspire de "l'effervescence artistique de la métropole autour du hip-hop, pour proposer un voyage à travers les époques et les techniques de cette discipline", explique sa productrice, Anne-Sophie Dupoux à qui l'on doit le célèbre festival "Suresnes cités danse".

"Danser Casa" a vu le jour, il y a plus d'un an. Au départ de cette aventure, une simple envie: celle de faire naître à Casablanca un projet autour de la danse issue des cultures urbaines et de la communauté importante des danseurs hip-hop casablancais. Pour créer ce show casablancais, Kader Attou et Mourad Merzouki ont auditionné 186 danseurs au Maroc en décembre 2016. Huit seulement ont été retenus.

Une année de création

Depuis mars 2017, sept semaines de répétition ont eu lieu dans différents lieux culturels de la ville – des différentes étapes qui sont consacrées à la rencontre, à la création d'éléments chorégraphiques et au travail collectif. À travers cette résidence intense étalée sur une année, les deux chorégraphes, entourés d'un compositeur, d'un éclairagiste et d'une costumière, "ont réussi à donner à ces danseurs l'opportunité d'exprimer et d'exporter leurs talents et leurs sensibilités, et à les accompagner dans leur professionnalisation", résume Anne-Sophie Dupoux.

"Ce temps a créé un véritable esprit de troupe. À travers le travail accompli, il est aujourd'hui possible de dire qu'au-delà de la création du spectacle, le processus en cours équivaut à plusieurs années de formation, et aura des conséquences pour chacun dans son parcours individuel", poursuit-elle.

Partage et transmission

Les deux chorégraphes abondent dans le même sens. "Même s'ils ne sont pas des danseurs confirmés, ils sont, en tous cas, confirmés dans leur état d'âme et dans leur générosité", confie Kader Attou. "Tout l'intérêt de cette création est de les emmener ailleurs, au-delà de leur technique, pour être des interprètes sur un plateau au service d'un propos chorégraphique", résume de son côté Mourad Merzouki.

Mais "Danser Casa" ne se réduit pas seulement à des représentations. De l'Uzine au Studio des arts vivants, en passant par l'Institut français de Casablanca ou les étoiles de Sidi Moumen, plusieurs lieux culturels de la métropole ouvrent leurs portes au public pour assister aux répétitions des danseurs.

Pour Anne-Sophie Dupoux, le projet "ne consiste pas seulement à produire un spectacle, mais aussi à investir les lieux culturels de Casablanca pour proposer aux jeunes des rencontres, des ateliers et des répétitions publiques". En marge des représentations (voir encadré), Danser Casa assurera des ateliers et des rencontres avec des élèves et des danseurs marocains.

Du 6 au 20 avril, les 8 jeunes danseurs feront danser le Maroc. Dans le cadre de sa saison culturelle, l'Institut français du Maroc met le hip-hop à l'honneur en organisant une tournée du spectacle à Rabat, Tétouan, Meknès, El Jadida et Agadir.

Après les villes marocaines, ce spectacle sera présenté dans le cadre du Festival Montpellier Danse 2018 en juin, puis lors d'une tournée en Europe et dans le monde arabe la saison prochaine. La grande première aura lieu à Casablanca ce vendredi 6 avril au Théâtre Moulay Rachid.

Programme de la tournée :

Casablanca : le 6 avril à 20h30 au Théâtre Moulay Rachid

Tétouan :le 9 avril à 19h au Centre Culturel de Tétouan

Meknès : le 11 avril à 20h au Théâtre de l'Institut français de Meknès

Rabat : le 14 avril à 20h à la Salle Bahnini

El Jadida : le 17 avril à 19h au Théâtre Said Afifi

Agadir : le 20 avril à 19h au Théâtre de verdure de l'Institut français d'Agadir

Casablanca : le 8 mai, au Studio des arts vivants

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss