Culture

Vallée du Bouregreg: Une première biennale d'architecture pour relancer le lien social

Vallée du Bouregreg: Une première biennale d'architecture pour relancer le lien social
mars 24
19:38 2018
Partager

La première édition de la Biennale d'Architecture a été inaugurée hier sous le pont Hassan II. Au programme : renforcer le lien social entre les citadins en les incitant à investir cette zone et les faire réfléchir sur le thème de l'entre Deux.

La Biennale d'Architecture veut recréer le lien social autour de la vallée du Bouregreg .La première édition a été lancée hier sous le pont Hassan II par le collectif d'architectes Agora en présence de leurs soutiens publics et privés L'objectif : renforcer le lien social autour de cette infrastructure qui relie Rabat à Salé en y organisant des événements culturels gratuits, ouverts à tous.

Le fleuve du Bouregreg n'a pas été choisi par hasard : il représente à la fois l'antagonisme et la connexion entre deux espaces sociaux différents. « Ce pont est bien plus qu'une infrastructure routière, c'est un ouvrage social », déclare Driss Benabdellah, architecte et cofondateur de la Biennale. Si la rénovation du pont, il y a près de sept ans a permis de faciliter les échanges entre les deux villes, les berges elles ne sont pas encore complètement investies par les rbatis et les slaouis. Le projet Agora initié il y a trois ans souhaite rendre ces zones accessibles et attractives pour recréer le lien social, l'une des fonctions originelles de la structure.

La première Biennale d'Architecture concentrée autour du Bouregreg est placée sous le thème de l'entre Deux. « C'est le lieu qui nous a inspiré cette thématique », confie Driss Benabdallah. Les espaces vides autour du pont invitent à se poser plusieurs questions  actuelles : Que faisons-nous de l'espace ? Que construisons-nous ? Comment ? Pourquoi ? Pour qui ?.Ce sont des questions générales qui se posent pour tous les espaces publics.

Des tables rondes, conférences et workshops, pièces de théâtre, projections sont prévues pour répondre à ces questions . Une première réponse est actuellement apportée à l'Exposition photographique gratuite «  Sommes-nous tous des exilés ? » qui se tiendra jusqu'au 29 mars prochain dans le cadre de la Biennale.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss