Sport

Hamza Hajoui : "Le stade Mohammed V est parfaitement prêt à accueillir le CHAN 2018"

Hamza Hajoui : "Le stade Mohammed V est parfaitement prêt à accueillir le CHAN 2018"
janvier 11
10:32 2018
Partager

A moins de 3 jours du coup d'envoi du Championnat d'Afrique des nations, Hamza Hajoui, vice-président de la Fédération royale marocaine de football et président délégué du comité d'organisation du CHAN revient avec Telquel.ma sur les derniers préparatifs, les ambitions et les potentialités de cette compétition, "par laquelle le Maroc souhaite démontrer son aptitude à organiser la Coupe du monde 2026".

Où en est la préparation des infrastructures qui abriteront la compétition, particulièrement le stade Mohammed V ?

Le plus gros a été fait, dans les temps, malgré les délais très serrés étant donné que nous n'avons reçu l'information de l'organisation par le Maroc du CHAN qu'au mois de novembre. Nous avons travaillé conjointement avec la Wilaya, les sociétés Casa Aménagement et Casa Events, sur l'éclairage, la pelouse, les vestiaires - il faut disposer de 4 vestiaires en plus de deux pour les arbitres-, une infirmerie, ainsi qu'une cellule médicale pour les test anti-dopage. La pelouse a été retapée, la société qui gère le stade a aménagé deux pilonnes d'éclairage à l'extérieur, il reste encore quelques petits rafistolages de dernières minutes à opérer, le stade n'est peut-être pas au niveau de ceux de Tanger et Agadir, mais il est parfaitement prêt à accueillir les matches du CHAN. Pour ce qui est des stades d'entrainement, le centre Kahrama de la Lydec, le stade Moulay Rachid, le stade du Racing de Casablanca ainsi que le complexe Benjelloun ont été mis à dispositions des équipes qui joueront dans la métropole. Quelques soucis au niveau de l'éclairage du stade de Tanger ont été résolus, deux terrains d'entraînement à proximité ont été réservés. Enfin, pour ce qui est de Marrakech et Agadir, il n'y a rien à signaler.

Pouvez-vous donner quelques détails sur les cérémonies d'ouverture et de clôture du CHAN 2018 ?

Nous n'avons pas encore statué sur la cérémonie de clôture, mais je peux d'ores et déjà vous dire que la cérémonie d'ouverture ne durera pas plus de 15 minutes. Nous essaierons de marquer les esprits en montrant l'africanité du Maroc, afin de rester dans la lignée des réalisations du royaume sur le continent en 2017 : retour dans l'Union africaine, visites du roi, renforcement de la diplomatie en Afrique etc...

Ne craignez-vous pas que les stades soient vides lors des matches, d'autant plus que les horaires pourraient s'avérer compliqués ?

Le CHAN n'étant pas une compétition majeure à  l'inverse de la Coupe d'Afrique des nations, l'objectif n'est pas forcément de remplir les stades. Nous avons produit des efforts en régionalisant l'organisation. En d'autres termes, le comité d'organisation a nommé un mini-DOP (directeur des opérations), composés de membres fédéraux ou de ou de personnalités footballistiques d'influence, qui seront responsables de la ville, au niveau de la gestion des infrastructures, mais surtout l'animation sociale de l'événement. Citons l'exemple d'Abdelmalek Abroun à Tanger, de Mohamed Joudar et Noureddine Naybet à Casablanca, de Fouad Ouarazazi et Abdelatif Mouktarid à Marrakech, ou encore Ismaïl Zitouni et Habib Seydounou à Agadir. Ces commissions auront pour mission de tisser des liens avec les délégations régionales de la Jeunesse et des sports, de l'Education, avec les ligues régionales également pour inviter les associations locales, les jeunes et les enfants à assister aux rencontres. Elles devront également faciliter la tâche aux associations d'étudiants africains pour être présents aux matches de leurs équipes nationales.

Le CHAN peut-il être rentable ?

En terme de rentabilité sportive, il pourrait être intéressant. Nous avons aujourd'hui délivré plus de 600 accréditions aux journalistes dont 500 étrangers, de 43 pays différents. Une vingtaine de clubs enverront leur scouts et recruteurs pour dénicher les talents cachés dans les équipes nationales locales. Je parle en connaissance de cause, le CHAN est une vitrine pour les joueurs qui souhaitent étaler leurs capacités et passer un cap dans leurs carrière.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss