Economie

Vers une taxation des activités de Google et Facebook au Maroc?

Vers une taxation des activités de Google et Facebook au Maroc?
décembre 22
12:50 2017
Partager

L’idée d’une taxation des géants de l’Internet sera discutée lors de la prochaine commission conjointe entre l’Office des changes et de la Direction générale des impôts.

Facebook et Google vont-ils bientôt passer par la case "impôts"? Selon une source au sein de l’Office des changes, une commission conjointe à la Direction générale des impôts (DGI) planchera en janvier 2018 sur la taxation des revenus publicitaires des géants du web Facebook et Google qui à l’heure actuelle, ne versent pas un centime à l’État marocain.

Selon cette même source, cette commission conjointe devra d’abord évaluer les revenus générés par ces deux géants du web avant, dans un deuxième temps, d’élaborer un cadre juridique pour pouvoir fixer leur taux d’imposition.

Enfin, l’Office des changes et la DGI devront trouver une méthode pour prélever cette taxe en raison des optimisations fiscales auxquelles ont recours Facebook et Google. À titre d’exemple, Facebook est basée en Irlande tandis que Google est basé dans l’État du Delaware, des zones connues pour leur fiscalité avantageuse.

Selon Mounir Jazouli, président du groupement des annonceurs du Maroc (GAM), le marché de la publicité digitale marocaine représente près de 550 millions de dirhams sachant que les deux géants du web se taillent la part du lion avec près de 70% des revenus publicitaires.

Cette somme devrait continuer à croître dans un "marché en pleine expansion", affirme le président de GAM. Au mois d'octobre, quatre pays européens, la France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont signé une proposition commune pour revoir la taxation des GAFA (Google, Amazon, Apple, Facebook). Cette proposition a été soumise aux autres pays de l'Union européenne.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss