Monde

Donald Trump reconnaît officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël

Donald Trump reconnaît officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël
décembre 06
18:27 2017
Partager

Le président américain Donald Trump a annoncé le 6 décembre la reconnaissance officielle par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël, rompant avec la politique suivie depuis des décennies par ses prédécesseurs républicains et démocrates sur la question du statut de la ville sainte.

"L'heure est venue pour les Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël", a déclaré le 6 décembre Donald Trump tout en promettant de poursuivre ses efforts en vue de la conclusion d'un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens. Le président américain a également demandé au département d'Etat de préparer le déménagement de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

Il a déclaré vouloir clarifier la position des anciens présidents américains qui n'ont jamais su donner une capitale claire à Israël. Le président américain a revendiqué "une nouvelle approche" sur le conflit israélo-palestinien, assurant tenir une promesse que ses prédécesseurs ont "échoué" à respecter.

Il appuie sa décision sur le fait que les visites officielles américaines ont eu lieu à Jérusalem et que les institutions étatiques israéliennes sont toutes basées dans la ville sainte.

CoDonald Trump a expliqué que les Etats-Unis seront toujours là pour soutenir le processus de paix et il a appelle le maintien du statut quo. Il a aussi soutenu la solution des deux Etats à condition que les deux Etats soient d'accord et appelle au "calme" et à la "tolérance"

Cette décision intervient malgré les vives réactions de pratiquement toute la communauté internationale contre cette initiative et elle rompt avec la ligne observée depuis des décennies par ses prédécesseurs. Avec cette décision historique qui marquera son mandat, le 45e président des Etats-Unis tient l'une de ses promesses emblématiques de campagne. Mais il s'isole encore un peu plus sur la scène internationale et prend le risque d'anéantir les timides espoirs de reprise des discussions de paix entre Israéliens et Palestiniens.

La communauté internationale ne reconnaît pas la souveraineté d'Israël sur la totalité de la ville, qui abrite des lieux saints pour à la fois les religions juive, chrétienne et musulmane.

(Avec agences)

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss