Culture

Découverte: la musique iranienne selon Ali Asghar Rahimi

Ali Asghar Rahimi. © DR
Découverte: la musique iranienne selon Ali Asghar Rahimi
décembre 01
10:44 2017
Partager

Qui sont les ténors de la musique Iranienne ?  Voici le choix subjectif du joueur de Tambûr Ali Asghar Rahimi qui s’est produit le 25 novembre à la 4ème edition du festival Visa for Music.

Taher Yarveysi
Ma musique puise son essence dans le Maqâm (organisation de l’échelle mélodique, contraire au système de gamme occidental). Et l’un des génie en la matière est ousted Taher Yarveysi. Ce fut un de mes maîtres d’initiation et j’ai énormément appris à ses côtés. C'est un joueur de tambûr (instrument à corde) qui connaît par cœur et comme personnes des maqâmates élaborés et très anciens. Et c’est parmi les musiciens qui ont réussi à toucher mon esprit rien qu’en touchant son instrument.
Amr Allah shah Ibrahimi 
Un autre maître du tanbûr qui m’a beaucoup appris c'est Amr Allah Shah Ibrahimi. C’est un virtuose du maqâm de la région de Kermanshah appelé Sahneh. Je collabore actuellement avec l’UNESCO pour réhabiliter et perpétuer la mémoire de cette musique qui commence à dépérir. (Sur les plateformes de diffusion musicale en streaming, aucun son d'Oustad Ibrahimi n'est disponible. Ceci dit, la librairie du Congrès américain dispose d'un enregistrement daté de 1999 et appelé sama'.)
Mohamed Reda Lotfi 
C’est le père de la musique classique traditionnelle persane. Il joue du setar et târ (instruments à corde persans). Ousted Lotfi a atteint un tel degré d’élévation que personne n’a pu l’égaler depuis.
Parviz Meshkatian 
Oustad Meshkatian était un homme empli de folie et ça se sentait dans sa musique. C'est un des maîtres qui m’émeut beaucoup par sa démarche et son expérience visionnaire face à la musique. Au niveau de la composition, personne ne peut rivaliser avec lui.
Houssein Alizadeh 
C’est un immense musicien pour moi. Il a réussi à créer une manière propre à lui de jouer au târ et de setar. Il faut l’écouter pour sentir la puissance de son jeu. Et en combinant le travail qu’il a fourni aux côtés de Oustad Meshkatian et Oustad Lotfi à réinventer notre patrimoine musicale, on peut dire que ça fait d’eux des maîtres incontestés de la musique en Iran.
Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss