essentiel

UNICEF: le Maroc à la traîne dans le domaine mortalité infantile

Photo : DR
UNICEF: le Maroc à la traîne dans le domaine mortalité infantile
novembre 20
19:46 2017
Partager

Selon l'UNICEF, le Maroc est le moins bien classé parmi les pays du Maghreb, en termes de mortalité infantile.

À l'occasion de la journée mondiale de l'enfance, ce lundi 20 novembre 2017, l'UNICEF présentait dans un résumé statistique, les principaux chiffres sur la situation des enfants au Maroc.

Selon ces statistiques qui se basent sur les projections du Haut-commissariat au plan (HCP) effectuées en juillet 2017, les enfants, de la tranche d'âge de 0 à 17 ans, constituent 32,3% de la population totale soit près de 11,25 millions de personnes. 59,9% d'entre eux sont situés dans les villes contre 43,1% dans le milieu rural.

Le Maroc enregistre globalement des résultats insatisfaisants, malgré une augmentation des dépenses publiques dans les secteurs de l'éducation et de t de la santé. Selon le ministère des Finances, cité par UNICEF, la part des dépenses d'éducation par rapport aux dépenses publiques totales est passée de 17,2 à 22,2% entre 2012 et 2015. Pour ce qui est de la santé, cette part était de 4,8% en 2012 contre 5,3% en 2015.

S’agissant de la santé, et en particulier dans le milieu rural, de très bonnes performances ont été enregistrées. Près de 88% des enfants âgés de 12 et 33 mois sont immunisés contre la tuberculose, la diphtérie, la coqueluche et le tétanos, la polio 3 et la rougeole, et ceci grâce à la continuité des politiques publiques et campagnes de sensibilisation dans ce domaine.

Pour ce qui est de la mortalité des enfants âgés de moins de 5 ans, le Maroc est le moins bien classé par rapport aux autres pays du Maghreb. Sur certains aspects, il se rapproche même des pays les moins avancés (PMA). Selon l'organisation, en 2011, la mortalité infantile s'élevait à près de 21,7 pour 1000, et la mortalité néonatale était de 28,8 pour 1000.

Par ailleurs, dans le secteur éducatif, malgré la généralisation de l’enseignement primaire (99%) et le rattrapage effectué pour les jeunes filles dans les campagnes, le chemin est encore long. Au niveau préscolaire, seul un enfant sur deux âgés de 4 à 5 ans intègre les classes du préscolaire.

De plus niveau collégial, 12,4% des enfants compris de la tranche de 12 à 14 ans ne vont pas à l'école. Cette proportion s'élève à 15,3% pour la population féminine de cette même tranche d'âge. À la campagne, la proportion est de près de 25% avec une grosse déperdition chez la fille: 30% des jeunes adolescentes de cette tranche d’âge n’atteignent pas le niveau du secondaire collégial.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss