Sport

Victime des Lions de l’Atlas, la Côte d’Ivoire se sépare de son sélectionneur

Le technicien belge avait pris en main les Éléphants il y a huit mois (crédit: ISSOUF SANOGO/AFP)
Victime des Lions de l’Atlas, la Côte d’Ivoire se sépare de son sélectionneur
novembre 15
12:07 2017
Partager

La Fédération ivoirienne et le Belge Marc Wilmots ont mis un terme "d'un commun accord" à la mission de celui qui a échoué à qualifier les Éléphants à la Coupe du monde 2018, ont annoncé mercredi les deux parties.

"Aujourd’hui a été décidé de commun accord de mettre fin à ma collaboration avec la Fédération de football de Côte d'Ivoire", a indiqué, sur son compte Twitter, l'ancien entraîneur des Diables Rouges.

"Je tiens à vous remercier, supporters, joueurs, staff et dirigeants, et je vous souhaite le meilleur pour le futur", a-t-il ajouté.

En mars, Marc Wilmots avait signé un contrat de deux ans avec l'équipe ivoirienne - avec possibilité de prolonger pour deux autres années. Son principal défi était de qualifier la sélection pour la Coupe du monde en Russie l'année prochaine. Mais la Côte d'Ivoire a perdu le match décisif contre le Maroc 0-2, samedi, et est donc éliminée.

Lire aussi: Coupe du monde 2018 : le Maroc décroche son ticket pour la Russie

Sur son site Internet, la Fédération a confirmé le départ du technicien de 48 ans.

"La Fédération ivoirienne de Football (FIF) et le sélectionneur national, Monsieur Marc Wilmots, se sont rencontrés le lundi 13 novembre 2017 à Abidjan, pour faire le bilan de la mission à lui confiée par l'organe fédéral. À l'issue des échanges, les parties ont convenu de mettre fin à l'amiable à leur collaboration, tout en saluant la bonne ambiance qui a prévalu durant ces six mois de travail en commun", précise le communiqué.

Wilmots s'est aussi expliqué dans les médias ivoiriens ces derniers jours, s'en prenant notamment à ses joueurs.

"Nous sommes tous responsables: la fédération, les joueurs et le staff technique. Les joueurs en premier lieu, parce que ce sont eux qui sont sur le terrain, et moi également qui mets en place les stratégies. Mais il ne suffit pas de couper une tête pour résoudre le problème", a-t-il déclaré.

Lire aussi: Mondial 2018 : Les 5 hommes de la qualification

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss