essentiel

Momo explique sa présence dans l'avion des Lions de l'Atlas

Crédit: DR
Momo explique sa présence dans l'avion des Lions de l'Atlas
novembre 14
17:54 2017
Partager

L'animateur vedette de Hit radio était, aux côtés d'autres personnalités, dans l'avion qui a ramené les Lions de l'Atlas de leur expédition victorieuse de Côte d'Ivoire. Un "privilège" qui a passablement agacé des internautes, l'avion n'étant censé être occupé que par les membres du staff technique et de la fédération. Momo raconte comment il a été contacté.

Comment l'animateur Momo s'est-il retrouvé en guest-star des Lions de l'Atlas, tout le long de leur séjour en Côté d'Ivoire faisant même l'aller-retour avec la sélection? L'animateur vedette de Hit Radio, encore sur un nuage, nous confie que tout a commencé il y a trois semaines, lorsqu'il a commenté un article évoquant une prime d'un million de dirhams en cas de qualification de l'équipe nationale pour le Mondial 2018.

"J'ai alors dit sur antenne que j'avais un message pour Fouzi Lekjaâ, le président de la fédération. J'ai dit que si on me permettait d'accompagner l'équipe, je pourrais tout faire: jouer avec l'équipe, ramasser les ballons, cirer les chaussures...", se rappelle-t-il avec humour.

Le jour même, le téléphone de l'animateur sonne vers 19h. "Tu sais, il y avait ces numéros avec plein de zéros qui impressionnent. Le genre de coup de fil où tu te mets debout pour répondre", plaisante-t-il encore. À l'autre bout du fil, le patron de la FRMF lui annonce avoir écouté l'émission et lui dit "merhba". "Tu as rigolé ce matin au Maroc, tu vas rigoler demain en Côte d'Ivoire!", lui lance même Lekjaâ, en guise de boutade.

C'est ainsi que l’animateur s'est retrouvé avec la délégation officielle, et qu'il en a profité pour réaliser des émissions depuis la Côte d'Ivoire, profitant des moyens de production dont Hit Radio disposait sur place.

Concernant les reproches qui lui sont adressés en raison de sa présence dans un avion normalement réservé aux seuls joueurs et membres de la fédération, Momo estime que "c'était intelligent de la part de la fédération, car ils tentent de nouvelles manières de communiquer, auxquelles nous ne sommes pas habitués".

"Les joueurs étaient contents qu'on soit là. Les deux jours avant le match, j'avais surtout peur que l'équipe perde. Les gens du foot ne rigolent pas avec ça. Ils te diront que tu portes la poisse. Heureusement que l'on a gagné!", confie-t-il encore.

 

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss