essentiel

Coupe du monde 2018: à 90 minutes du bonheur...

Maroc - Côte d'Ivoire AFP / ISSOUF SANOGO
Coupe du monde 2018: à 90 minutes du bonheur...
novembre 10
19:33 2017
Partager

Ce samedi, l'équipe du Maroc a rendez-vous avec son histoire. Les Lions de l'Atlas peuvent décrocher un cinquième ticket pour la Coupe du monde 2018, 20 ans après leur dernière apparition au Mondial.

90 minutes (et un point) séparent le Maroc d'une qualification pour le Mondial 2018, qui se déroulera l'été prochain en Russie. Premiers du groupe C, avec un point d'avance sur la Côte d'Ivoire, les hommes d'Hervé Renard n'ont plus besoin que d'un match nul face aux Éléphants pour rejoindre l'Égypte et le Nigéria, et le Sénégal, d'ores et déjà qualifiés.

À Abidjan, les Lions pourront compter sur le soutien de milliers de supporters marocains qui devraient faire le déplacement. Après plusieurs jours de tractations, le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjâa, a annoncé à la presse que la "FRMF, suite à une série de contacts avec son homologue ivoirienne, assurera des billets aux 3.500 supporters attendus au stade Houphouët-Boigny".

Un groupe Maroc au complet

S'il connaît très bien la sélection ivoirienne, avec laquelle il a remporté la Coupe d'Afrique des nations 2015, Hervé Renard s'attend à "un match très disputé, où il va falloir être à la hauteur des duels physiques et du combat".

Alors que cet aspect a longtemps été considéré comme le point faible de la sélection nationale, les Lions de l'Atlas ont su, depuis l'arrivée du coach savoyard, faire valoir leur force physique. La preuve avec le parcours des Lions lors de la CAN 2017 où ils avaient battu la Côte d'Ivoire 1-0 en phase de poules.

Le groupe marocain convoqué pour cette "finale" d'Abidjan présente très peu de changements par rapport à celui qui a affronté le Gabon au mois de septembre. Hervé Renard pourra même quasiment reconduire le même onze victorieux face au Gabon (3-0) et le Mali (6-0).

Des doutes subsistent cependant quant à la présence du capitaine Medhi Benatia, touché à la cheville avec la Juventus, mais convoqué pour ce match décisif. Lors du premier entraînement en terre ivoirienne jeudi, il a suivi un entraînement spécial pour éviter une rechute.

La présence de Benatia dans la charnière aux côtés de Romain Saïss est capitale puisque c'est en grande partie grâce à son bilan défensif impeccable (0 but encaissé en 5 matchs) que le Maroc est dans une situation relativement confortable au moment d'entamer cette "finale".

Devant, Renard pourra compter sur le retour de Sofiane Boufal, non convoqué depuis le match amical face aux Pays-Bas en mai dernier, et auteur de belles performances avec Southampton.

Le sélectionneur ivoirien critiqué

Chez les Ivoiriens, une non-qualification serait synonyme de catastrophe. Les Éléphants n'ont raté aucune phase finale de Coupe du monde depuis leur première qualification en 2006. Leur coach, Marc Wilmots, peine à convaincre depuis sa nomination en mars dernier. La faute à des résultats en demi-teinte : une seule victoire (3-0 contre le Gabon) pour 3 défaites en 5 matchs.

Pour sa défense, le coach belge a dû faire avec les blessures à répétition de ses éléments indispensables (Bailly, Gervinho, Bony, Gradel, Kodjia...). Cette fois-ci, il pourra s'appuyer sur tous ses atouts offensifs, et surtout sur Wilfried Zaha le joueur de Crystal Palace, qui foulera pour la première fois le sol ivoirien, 20 ans après l'avoir quitté pour l'Angleterre.

En revanche, l'ex-sélectionneur des Diables rouges sera privé du défenseur de Manchester United, Eric Bailly (suspendu), mais aussi de Jean Michael Seri et Wilfried Bony (blessés).

Les supporters marocains les plus superstitieux peuvent se réjouir. Le Maroc n'a jamais perdu face à la Côte d'Ivoire en éliminatoires de la Coupe du Monde. En cinq affrontements entre 1973 et 2016, le Maroc s'est imposé une fois (4-1 en 1973), pour quatre nuls. Les Marocains ont inscrit 8 buts contre 5 pour les Ivoiriens.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss