Culture

Les hors-cadres de la visite de Mohammed VI au Louvre d'Abou Dhabi

Mohammed VI au Louvre Abu Dhabi. © DR
Les hors-cadres de la visite de Mohammed VI au Louvre d'Abou Dhabi
novembre 09
19:22 2017
Partager

Lors de sa visite à l'inauguration du Louvre d'Abou Dhabi, le souverain a notamment évoqué l'exposition consacrée à Picasso au Musée Mohammed VI avec Brigitte Macron. 

Le 8 novembre avait lieu l’ouverture très attendue, car repoussée depuis 2012, du Louvre Abou Dhabi. Pour l'occasion, les autorités émiraties ont mis les petits plats dans les grands pour assurer le spectacle lors de l’inauguration de ce musée conçu par l’architecte Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker, sur l’île de Saadiyat.

Aux côtés du prince héritier et ministre de la Défense d’Abou Dhabi, Sheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nahyan, du couple présidentiel français, Mohammed VI faisait partie de la guest-list de l'évènement.

Un tableau énigmatique

Le cliché du roi absorbé par un tableau du peintre américain James Abbott McNeill Whistler a fait le tour d'Internet. "Arrangement en gris et noir n°1", connu aussi sous le nom de "Portrait de la mère de l'artiste", est l’une des oeuvres majeures de Whistler, qui était contemporain d’artistes et d'intellectuels comme Oscar Wilde, Auguste Rodin ou encore Gustave Courbet.

Représentant un personnage vieillissant, pâle et au regard vide avec des tons sombres et neutres et un décor simple, l'œuvre a été réalisée en 1871 à Londres et achetée par l’État français en 1891. Dès 1986, la fresque a été affectée au Musée d’Orsay où elle était conservée avant de s’envoler vers Abou Dhabi.

Loin d’être confiné dans un cercle d’art élitiste et poussiéreux, ce tableau de Whistler a réussi à entrer dans l’imagerie la culture populaire. On peut le retrouver dans plusieurs films grand public comme la comédie américaine "Sing and Like It" (1934), ou plus récemment dans "I Am Legend" (2007), blockbuster de science-fiction signé Francis Lawrence avec Will Smith dans le rôle principal. Mais s'il y a une scène mythique mettant en scène le tableau, c’est bien celle dans "Bean : The Ultimate disaster movie", une adaptation de la série culte "Mr. Bean".

Mohammed VI, passionné d’art

"Le Louvre Abou Dhabi a accepté les présents d’un seul et unique chef d’État: le roi Mohammed VI", nous confie Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées, présent à l'inauguration du musée émirati. Le souverain a en effet fait don d’une porte de la ville de Fès datant de la fin du XVIIIe siècle, d'un coran en calligraphie marocaine du XIXe, d'un ancien fusil du nord du Maroc incrusté d’or et d’argent et d'une épée du sud du Maroc.

Mehdi Qotbi nous confie également que "Sa Majesté apprécie l’art dans sa globalité. Sa connaissance en matière d’art est impressionnante et les questions qu’il adressait aux conservateurs étaient pertinentes".

Jack Lang, président de l’Institut du Monde Arabe à Paris également présent à l'inauguration du Louvre d'Abou Dhabi, abonde dans le même sens. "Je n’étais pas à ses côtés au moment de la visite, mais le roi Mohammed VI est un passionné de la culture universelle. Il a dû être touché par la mise en relation d’oeuvres anciennes et contemporaines qu’abrite le Louvre Abou Dhabi", nous confie l'ancien ministre français de la Culture.

Le musée Mohammed VI évoqué à Abou Dhabi

Au cours la soirée d’ouverture du musée émirati, Brigitte Macron, l'épouse du président français, a confié au monarque qu’elle était "heureuse" d’avoir visité l’exposition Picasso et qu’elle a "particulièrement apprécié la manière dont l’exposition a été montée", nous apprend Mehdi Qotbi.

Une remarque qui a fait "énormément" plaisir au président de la Fondation des musées. En juin dernier, la Première dame française et les princesses Lalla Salma et Lalla Oum Kaltoum ont visité l'exposition "Face à Picasso" au Musée Mohammed VI à Rabat.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss