Maroc

Fusillade à Marrakech: l'intox d'El Othmani sur Twitter, "un petit loupé" ?

Saadeddine El Othmani. Crédit: Yassine Toumi
Fusillade à Marrakech: l'intox d'El Othmani sur Twitter, "un petit loupé" ?
novembre 03
16:24 2017
Partager

Quelques heures après le meurtre d'un jeune homme à Marrakech le 2 novembre, le compte Twitter du chef du gouvernement annonçait, à tort, l'arrestation des auteurs. "Un petit loupé", d'après son entourage.

"Les éléments de la sûreté nationale sont parvenus à arrêter les auteurs de l'assassinat de Marrakech". À 23 h 00, le 2 novembre, ce tweet est publié sur le compte Twitter de Saad Eddine El Othmani, suivi par plus de 50.000 personnes. Quelques heures plus tôt, au café "La Créme" de Marrakech, un jeune homme de 26 ans a été tué et deux autres personnes ont été blessées par les tirs de revolvers de deux hommes qui ont pris la fuite en scooter.

Lire aussi : Fusillade à Marrakech: un mort et deux blessés, la piste terroriste écartée

Alors que les spéculations allaient bon train sur les réseaux sociaux, ce tweet venant du Chef de gouvernement a techniquement valeur d'information. Sauf qu'elle est fausse. À l'heure où nous mettons en ligne, six personnes suspectées d'être liées à la tuerie ont été arrêtées, mais les auteurs du meurtre sont toujours en fuite.

Lire aussi : Fusillade de Marrakech : 6 arrestations à Casablanca, le principal suspect toujours en cavale

Une minute après ce premier tweet, à 23h01, la page Facebook de Saad Eddine El Othmani, suivie par plus de 163.000 personnes, partage un message plus long qui introduit une nuance : "Il semble que les agents de la sécurité nationale aient rapidement réussi à appréhender les auteurs du meurtre à Marrakech, en attendant la confirmation finale du mandat de la sécurité. Quoi qu'il en soit, elle a confirmé que les indices pointeraient vers un règlement de comptes. Qu'Allah protège notre nation, préserve ses filles et ses enfants."

Avec deux informations non concordantes en moins d'une minute, les pages de Saad Eddine El Othmani sur Twitter et Facebook publient une même correction une demi-heure plus tard : "Après contact direct avec les responsables, il s'est avéré que la recherche est toujours en cours sur les auteurs de l'attaque et que les personnes arrêtées jusqu'à présent n'ont pas de lien direct avec eux".

Contacté par Telquel.ma, l'entourage d'El Othmani rappelle, comme il est mentionné dans sa biographie Twitter, que seuls les tweets signés de ses initiales "ع.س" sont écrits par Saad-Eddine El Othmani en personne. "Il y a toute une équipe qui peut publier sur cette page", détaille un proche collaborateur du chef de gouvernement. Saad-Eddine El Othmani n'a donc pas lui-même écrit et publié ces tweets contenant de fausses informations. Selon notre source, L'auteur du premier tweet n'était effectivement pas en contact avec les responsables de l'enquête avant de le publier. Il ne l'aurait été qu'ensuite, pour le deuxième tweet.

La même source invite à faire la différence entre le "compte personnel" et le "compte officiel" du chef de gouvernement. "Sur le compte personnel, il se trouve que des fois il y a un manque d'information qui conduit à un petit loupé. C'est une source d'information qui, comme toutes les autres sources d'information, doit être recoupée", explique notre interlocuteur.

Toujours d'après notre source, "le compte officiel est une source fiable. Quant au compte personnel, nous allons faire en sorte de l'améliorer pour que les exigences de pertinence et de fiabilité soient les mêmes". Dont acte: les mots de Saad Eddine El Othmani sur son compte Twitter personnel n'ont, en attendant cette mise à niveau, pas plus valeur d'information que les spéculations de n'importe quel autre internaute.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss