chroniques

Ta vie en l'air - Salade chic

Ta vie en l'air - Salade chic
octobre 22
13:02 2017
Partager

Ce matin, tout se passe normalement. Tu es au boulot, plantée devant ton ordi au milieu d’un open space. Tes collègues vont et viennent. Tu enchaînes les pauses clope et les instants tberguig. Bref, tu es un peu à la traîne mais c’est comme souvent en début de semaine. Tu te demandes ce que tu vas faire ce soir. Tu as très envie de faire la fête. Tu culpabilises, on n’est que lundi ! Du coup, tu décides de te faire livrer une salade pour déjeuner ; ça te donne bonne conscience. Tu as l’impression qu’il te suffira d’un trait de sauce allégée pour que tout rentre dans l’ordre, que tu aies un teint éclatant et que tes excès soient effacés. Tu fermes le document Word sur lequel tu n’étais qu’à moitié concentrée et vas faire un tour sur les différents sites de livraison. Tu hallucines de la quantité de choix qui s’offrent à toi.

Manger healthy est définitivement devenu tendance au plus beau pays du monde. Tu te demandes si c’est une réelle prise de conscience ou juste un phénomène de mode comme beaucoup d’autres choses ici. Même dans ta famille c’est devenu tendance. Ta mère s’est fait une copine naturopathe même si elle n’a aucune idée de comment ça s’épelle et ta tante rajoute des graines de chia dans tous les plats. Ce qui est fantastique, c’est que ça ne les empêche absolument pas de continuer à s’empiffrer de tagines à longueur de semaine et d’avoir un apport quotidien en sucres qui ferait hurler toute personne dotée d’un minimum de bon sens en nutrition. Mais bon, dans ta famille on est rarement à un paradoxe près. Tu as un peu de mal à te dire que ta tante va à des brunchs vegan par totale conviction. Mais elle a l’air d’y prendre du plaisir, c’est le principal ! Et puis, si en plus de sociabiliser, elle peut faire du bien à son foie, c’est forcément bénéfique. De ton côté, c’est ton porte-monnaie qui est dubitatif, ton livreur arrive et quand tu vois la facture, tu te dis que cette salade a intérêt à te rendre resplendissante vu le prix qu’elle te coûte. En ouvrant la boîte en aluminium, tu es plus proche de la déprime que de la cure de jouvence. Quelques pauvres feuilles de mâche qui se battent en duel, trois morceaux de poulet peut-être nourri aux OGM, un peu d’avocat, des morceaux de fruits pour accentuer le côté frais et sain de la chose, le tout saupoudré de beaucoup de graines. Des ingrédients plutôt sympas mais tu ne vois rien qui puisse justifier le prix.

C’est bien sympa de vendre du rêve avec des salades soi-disant hyper-saines et pleines de choses supposées être excellentes, mais ce qui te saute aux yeux c’est surtout l’excellent marketing qu’il y a derrière cette fichue salade. Être sain est donc devenu très tendance. D’ailleurs, ton Instagram dé- borde de photos de petits-déjeuners colorés à base de fruits et de graines en tout genre, de jus verts, de gâteaux crus et autres produits extrêmement photogéniques. Il faut bien le reconnaître, le healthy est vraiment joli à prendre en photo, du coup ça ne t'étonne absolument pas que ça soit devenu follement tendance. Tu as fini ta salade. Tu as encore un peu faim. Ton envie de faire la fête n'a absolument pas disparu, bien au contraire. Tu appelles Zee, elle t'envoie balader. Mademoiselle va au yoga. Tu es estomaquée. Si même Zee succombe au bien-être, c'est que tout est possible. Et si ce soir tu ne faisais rien pour changer ? Ça te ferait quand même du bien de te calmer un peu. Du coup, tu te motives même pour accompagner Zee au yoga.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss