Maroc

La commission interministérielle sur l'eau accouche d'une nouvelle commission

Crédit : Yassine Toumi/TELQUEL
La commission interministérielle sur l'eau accouche d'une nouvelle commission
octobre 19
09:12 2017
Partager

Créée début octobre sur instruction royale, la commission interministérielle sur l'eau a tenu sa première réunion le 19 octobre à Rabat.

La commission interministérielle sur l'eau créée à l'issue du Conseil des ministres du 2 octobre sur instructions royales s'est réunie pour la première fois ce jeudi 19 octobre à Rabat, sous la présidence du Chef du gouvernement.

Saad Eddine El Othmani a décidé la création d'une commission technique chargée d'élaborer, dans les plus brefs délais, un plan d'urgence recensant les cas de déficit en eau et proposant des solutions pour accélérer les investissements en matière d'eau potable et d'eau d'irrigation.

La commission proposera également de renforcer les mécanismes de gouvernance dans le but de s'assurer de l'efficacité de la mobilisation des ressources hydriques pour garantir l'approvisionnement en eau potable et en eau d'irrigation, indique un communiqué du gouvernement.

Elle comprend les représentants des ministères de l'Intérieur, de l'Économie, de l'Agriculture, de l'Équipement, du Transport, et de l'Eau, outre l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), précise la même source.

Au début de la réunion, le chef du gouvernement a rappelé les instructions royales lors du dernier Conseil des ministres concernant la mise en place d'une commission pour examiner la problématique du déficit en eau potable et en eau d'irrigation dans les zones rurales et montagneuses et y trouver les solutions adéquates dans les mois à venir. Au cours de la réunion, Saad Eddine El Othmani a indiqué que nombre de ces problèmes ont été traités et que d'autres sont en cours d'examen.

Il a en outre, mis l'accent sur la priorité accordée à l'approvisionnement en eau potable, tout en plaidant pour une approche "anticipative et participative" impliquant l'ensemble des départements concernés, et l'accélération de la mise à jour du projet du plan national de l'eau pour la période 2020-2050.

Le communiqué de la primature précise que Charafat Afilal, la secrétaire d'État chargée de l'Eau, a passé en revue les mesures prises au niveau de plusieurs régions sujettes à des difficultés en termes d'approvisionnement en eau, dont la réhabilitation et l'entretien des réseaux de distribution de l'eau potable, la mise à niveau des canaux d'irrigation et le renforcement de l'offre hydraulique.

La réunion a été l'occasion aussi d'examiner le volume et la qualité des investissements consentis pour garantir l'accès à l'eau potable et mobiliser les ressources hydriques réservées à l'irrigation au niveau de l'ONEE et les différents secteurs concernés par ces ressources.

Les membres de la commission ministérielle ont discuté des solutions à la problématique de l'eau dans certaines régions, comme la mise en place de stations de dessalement de l'eau de mer, de stations de traitement des eaux usées, outre une série de mesures visant à rationaliser l'utilisation des eaux souterraines.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss