Maroc

Hirak: près de 200 membres des forces de l'ordre se portent partie civile

La Cour d'appel de Casablanca. Crédit : DR
Hirak: près de 200 membres des forces de l'ordre se portent partie civile
octobre 17
14:34 2017
Partager

Près de 200 membres des forces de l'ordre se sont constitués partie civile ce mardi 17 octobre à la reprise du procès du "groupe Ahamjik". La lecture de leurs noms a provoqué une prise de bec entre les avocats Abdelkébir Tabih et Mohammed Ziane.

Près de 200 membres des forces de l'ordre se sont constitués partie civile à la reprise aujourd'hui du procès du "groupe Ahamjik", du nom de Nabil Ahamjik, l'un des leaders du Hirak du Rif. Le groupe en question est constitué de 23 personnes. 19 d'entre elles sont poursuivies en état d'arrestation.

Au début de l'audience, Abdelkébir Tabih a lu la longue liste des membres des forces de l'ordre qui ont décidé de se porter partie civile. Mohammed Ziane, avocat du "groupe Ahamjik", a pris la parole pour protester et demander à son collègue de remettre la liste à la cour au lieu de perdre du temps à en débiter le contenu. Son intervention a suscité une suspension de l'audience qui a pu reprendre par la suite.

Dans les couloirs de la cour d'appel de Casablanca, Ibrahim Rachdi, autre avocat de la partie civile, a déclaré devant les journalistes que le nombre de "victimes" parmi les policiers et les mokhaznis pourrait monter jusqu'à 570.

Au moment où nous publions cet article, les prévenus sont toujours sur place. Les avocats de la défense attendent que la cour se prononce sur leurs demandes de remise en liberté.

Le procès du "groupe Ahamjik" se déroule dans des conditions spéciales et sous la supervision directe du procureur général du roi, Me El Hassan Matar. Des portiques sont installés aux accès alors que les journalistes sont priés de confier leurs téléphones et autre matériel électronique à un groupe de fonctionnaires du ministère de la Communication.

Avant le début du procès, les chaînes de télévision nationales et étrangères ont été autorisées à prendre des images. En dehors du tribunal se tenait en même temps une manifestation de soutien aux jeunes du Hirak organisée par le comité de soutien de Rabat.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss