Maroc

Sahara: le programme de la tournée régionale de Horst Köhler

Crédit: Mo Ibrahim Foundation
Sahara: le programme de la tournée régionale de Horst Köhler
octobre 16
17:23 2017
Partager

Au Maroc depuis le 15 octobre, le nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara se rendra ensuite à Tindouf, Alger et Nouakchott.

Le programme de Horst Köhler se précise. Arrivé au Maroc le 15 octobre pour une tournée régionale, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara quittera le royaume le 17 octobre.

Selon nos informations, il a rencontré le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita à Rabat ce lundi 16 octobre. Horst Köhler se rendra ensuite à Tindouf les 18 et 19 octobre. Le 20, il est attendu à Alger. Avant de s’envoler le 23 pour Nouakchott en Mauritanie. Il s’agit du premier déplacement de l'ancien président allemand qui a pris ses fonctions en septembre, en succédant à Christopher Ross.

En avril, dans son premier rapport annuel sur le Sahara, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres annonçait déjà son intention "de relancer le processus de négociation avec une nouvelle dynamique" tout en précisant que "l’Algérie et la Mauritanie, en tant que pays voisins, doivent contribuer à ce processus".

"Le terme anglais employé pour la contribution des pays voisins est 'should'. Ils 'devraient' contribuer. C’est non seulement une obligation, mais la nature de cette contribution doit en plus être à la mesure de l’implication de l’État voisin concerné. Ça veut dire que lorsque le sujet concerne l’Algérie, elle doit être autour de la table, et lorsque ça ne la concerne pas, elle doit se mettre en retrait", expliquait alors une source diplomatique.

Le 10 octobre devant la 4e commission de l’Assemblée générale de l’ONU, le représentant permanent du Maroc Omar Hilale s’inscrivait clairement dans cette optique en déclarant que "le règlement de la question du Sahara se fera avec l’Algérie ou ne se fera pas".

"Il est important que toutes les parties saisissent le vent de changement apporté par le nouveau secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et qu’il revient à M. Köhler de mettre en application. C’est l’enjeu crucial de la visite de M. Köhler cette semaine", déclare quant à lui Gilles Pargneaux, président du groupe d’amitié UE-Maroc au parlement européen.

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss