Maroc

Ramid veut mettre fin aux retraites des ministres

Mostafa Ramid, ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme.
Ramid veut mettre fin aux retraites des ministres
octobre 12
15:46 2017
Partager

En pleine polémique sur les retraites des parlementaires, Mustapha Ramid veut aller plus loin en demandant la suppression de celles des ministres. Explications.

Depuis début octobre, les anciens parlementaires des deux chambres n'ont plus de pension de retraite, leur caisse étant déficitaire. Mais Mustapha Ramid pousse plus loin.

Le ministre d'État chargé des droits de l'Homme demande la suppression des retraites des ministres. Dans un post Facebook sur sa page personnelle, l'ex-ministre de la Justice estime que "les retraites des ministres, quel qu'en soit le montant, sont coûteuses en termes de symbolique". "Il serait alors plus judicieux d'y mettre fin pour préserver l'image de la responsabilité gouvernementale et celle des institutions", poursuit Mustapha Ramid.

Le ministre d'État aux Droits de l'Homme a révélé que cette question a déjà été étudiée par le précédent gouvernement et au sein de la majorité. À l'époque, avoue-t-il, il était question de réduire le montant de la pension versée aux anciens ministres.

Dans la pratique, les ministres reçoivent un revenu complémentaire leur permettant d'émarger à 35.000 dirhams mensuels. Ce revenu doit être demandé par les ministres sortants auprès du chef du gouvernement.

En d'autre termes un ministre qui perçoit plus de 35.000 dirhams par mois à l’issue de son mandat n'a pas droit à ce complément. Autre exemple, si un ministre perçoit un revenu mensuel de 20.000 dirhams par mois, il recevra 15.000 dirhams mensuels au titre de son revenu complémentaire. Notons par ailleurs qu'à la fin de leur mandat, les ministres ont aussi droit à une "prime de départ" équivalente à dix mois de salaire.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss