Economie

La Société Générale lance sa fenêtre participative, "Dar Al Amane"

La Société Générale lance sa fenêtre participative, "Dar Al Amane"
octobre 11
12:53 2017
Partager

C'est au tour de la Société Générale d'annoncer le lancement de sa fenêtre participative "Dar Al Amane". Quatre agences sont opérationnelles depuis 12 septembre dernier avec une centaine de comptes ouverts.

La Société Générale annonce ce mercredi 11 octobre le lancement officiel de Dar Al Amane, sa marque dédiée à la commercialisation des produits de la finance islamique, parallèlement à ses activités de banque conventionnelle. Cela dit, elle dispose d'un cadre réglementaire spécifique.

"Nous avons opté pour un modèle hybride entre la fenêtre et la filiale", explique Hounaida Boukhari, directrice générale de Dar Al Amane. "Nous avons décidé de créer un réseau dédié à Dar Al Amane et de ne pas nous contenter de corner au niveau des agences du réseau conventionnel", ajoute-t-elle.

Il s'agit presque d'une banque au sein de la banque. Ce choix, Mohammed Tahiri, directeur général en charge du réseau et de la distribution à la Société Générale, l'explique par le besoin de rassurer le client sur l'étanchéité du système participatif. "Quand nous avons mené nos études de marché, nous avons compris que le client a une grande attente en matière d’étanchéité de la banque participative par rapport au système conventionnel. Il n'est pas rassuré de cela quand il est dans une agence normale. Avec un réseau dédié, le client est rassuré et cela apporte plus de crédibilité", affirme-t-il.

Dar Al Amane a ouvert ses portes sans tapage médiatique le 12 septembre dernier avec quatre agences (deux à Casablanca, une à Marrakech et une à Agadir). "Nous avons décidé d'ouvrir avant de communiquer pour roder notre système d'information et tester le marché, contrairement à certains de nos confrères qui ont choisi de communiquer avant d'ouvrir", avance Hounaida Boukhari.

L'ambition de la fenêtre participative de la Société Générale est d'atteindre une vingtaine d'agences à fin 2018, "si le marché répond favorablement", précise Mohamed Tahiri. En tout cas, le groupe compte étendre son réseau à une dizaine d'agences sans dépasser la limite réglementaire à savoir 10% du réseau conventionnel. Pour Société Générale, cette limite est de 40 agences.

Pour l'heure, le groupe a consenti à un investissement de 100 millions de dirhams. Comme tous les opérateurs dans ce nouveau secteur, Dar Al Amane ne peut pas encore offrir toute la panoplie de services et produits autorisés, car l'écosystème n'est pas encore complet.

Au-delà, des services d'ouverture de comptes, Dar Al Amane a obtenu le feu vert pour ses contrats Mourabaha Immo. "Le Conseil Supérieur des Oulémas travaille actuellement sur les contrats de Ijara et Mourabah Auto", nous confie le directrice générale de Dar Al Amane.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss